AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Vous ne pouvez pas vous inscrire sur ce forum !

À savoir que seuls les membres ayant signés le pacte Des Sept Destinées,
auront le libre accès sur Astrune.




Les Sept Destinées ~ICI~



Partagez | 
 

 Histoire des Destins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfwyn
~Fondateur~
avatar

Messages 9

MessageSujet: Histoire des Destins   Dim 12 Juin - 18:44

~ Astrune ~

Le monde d'Astrune possède une immense histoire derrière lui, déjà à savoir pourquoi se nomme t'il ainsi ? Parce que depuis le sol en regardant vers le ciel que ce soit de nuit ou en plein jour, on pourra aisément apercevoir trois planètes bien distinctement. Donc la personne qui décida de nommer ce monde Astrune s'était tout simplement inspirée de cette magnifique vue. Cette terre est extrêmement ancienne, impossible pour quiconque d'évaluer son âge, car la vie de tout les êtres connus aujourd'hui ne fit son apparition bien des milliards d'années plus tard.


~ La naissance de la vie ~

Alors que Astrune était toujours aussi déserte, dans le monde Céleste on ne pouvait pas en dire autant, car des Dieux s'y étaient installés. Oui la question se pose, depuis quand les divinités émmigrent ? Depuis que l'astre sur lequel ils veillaient précédemment avait été détruit de manière plutôt violente. Sans doute avaient ils fait une erreur, d'ailleurs c' était même certain, car quand ce fut devenu le chaos, toutes les races qui y vivaient finirent par s'entretuer jusqu'à ce que la Déesse lassée de tout ça décida d'y mettre un terme en faisant littéralement voler la planète en éclat. Tout cela fut un jeu d'enfant pour elle car elle avait même crée cette terre, hélas en la détruisant elle se tua elle même, chose évidente puisque son énergie divine y était liée.

À présent tout les autres Dieux laissés à leur funeste avenir décidèrent de se concerter pour savoir ce qu'ils allaient faire, certains diront de recréer un monde mais de manière collective, alors que d'autres toujours aussi affligés par la perte de leur Déesse mère répondront qu'ils méritaient cette punition et qu'ils devront errer dans le néant jusqu'à ce qu'un signe leur soit donné. Tout cela finira par fâcher Loominëi, fille de la défunte Déesse mère, comment pouvaient ils être aussi irrespectueux envers leurs congénères comme envers eux même ? Alors elle intima à tous de se taire afin de leur expliquer ce qui était le mieux pour tout le monde.

- Nous avons tous fait une grave erreur, de plus nous l'admettons, alors pourquoi vouloir en reproduire une deuxième ?

Sur ces mots tout les Dieux se turent afin de la laisser s'expliquer.

- Nous avons tous un rôle à assumer, ma mère fut une grande Déesse, mais elle avait trop agit en solitaire. Loominëi marqua une courte pause car elle sentit sa tristesse revenir au pas de course. La plupart des choses qu'elle faisait nous l'ignorions, c'est pourquoi si nous voulons réussir dans notre destinée, nous nous devons de prendre sa mort pour une leçon d'expérience à ne plus jamais reproduire.

Ses paroles furent comprises par tout son auditoire, cependant l'un d'eux demandera pourquoi elle leur parlait de ça, avait elle une idée derrière la tête, Loominëi répondra que pour l'instant elle mettait les choses au clair. La Déesse de la nature était un peu perdue sur le coup, mais loin d'être stupide, c'est pourquoi elle prit la parole coupant presque Loominëi dans son élan.

- Excusez moi Loominëi, c'est bien beau d'énumérer tout ce qu'on doit ou ne doit pas faire, mais qu'allons nous réellement faire ?

- Xiris, j'attendais cette question pertinente. Déjà ce qu'il ne faut pas faire c'est ni de recréer une terre à l'instar de ma mère, ni se laisser sombrer dans le néant comme certains auront pu le dire. Ce que je suggère c'est de trouver une planète qui n'attend qu'une chose, notre venue.

La réaction ne se fit pas attendre, d'ailleurs le Dieu de la neutralité rétorqua violemment à cette dernière qu'ils n'étaient pas des parasites à la recherche d'hôte pour subsister, mais des divinités de la création. Loominëi ne fut pas afligée par ses propos, mais elle dut tout de même s'expliquer.

- Où ai je sous entendu que nous étions des parasites Hithar ? Nul part car ce n'est pas le cas, dites moi, combien de planètes sont en train de mourir à cette heure ? Combien sont désertées de toutes vies ? Combien de page blanche de part l'univers ? Trop pour les compter en tout cas, et là vous râlez parce que nous créerons pas l'astre vierge en question ? Cessez de penser ainsi voulez vous, et regardez l'essentiel !

Aucune réponse négative ne lui sera retournée, Loominëi avait raison, c'était égoïste de créer sa propre planète alors que des milliers d'autres mourraient. Alors après que toutes les explications aient été établies, la Déesse du destin, comme le fut sa mère, trouva rapidement la planète à la demande de toutes les autres divinités, car il avaient eu honte de leur comportement. Ainsi quand elle leur montra sa sélection, tous la suivirent sans se poser de questions. Loominëi attendit que tout le monde soit installé dans ce nouveau lieu céleste, avant de leur dire qu'ils pouvaient dés lors se mettre au travail, mais que tous devront lui faire un rapport sur ce qu'ils auront fait. C'est ainsi que la vie prit forme sur Astrune.


~ Les quatre premières races ~

La déesse Elfique fut la première à fonder la race des Elfes sur le continent, cette dernière n'eut aucun préjugé sur le fondement de ce peuple étant donné qu'il ne l'avait jamais déçu. Loominëi fut d'ailleurs on ne peut plus d'accord pour qu'ils soient les premiers à fouler la terre. Cependant cela provoqua plusieurs jalousies au sein des divinités, Lolth entre autre voulut absolument mettre la sienne d'abord, mais la déesse du Destin s'y refusa fermement, et sa raison fut la suivante : Votre peuple n'a aucune tolérance ni savoir vivre Lolth, or je ne veux pas d'eux ici, vous pouvez faire mieux et ça j'en suis certaine, courage, je crois en vous. La Déesse araignée ne se remettra jamais de ce refus et préfèrera se rebeller contre Loominëi plutôt que de se soumettre à son autorité, et cela ne lui vaudra qu'une chose, l'exclusion dans le sous monde, prénommé le royaume Abyssale. Cet endroit aurait pour but d'isoler et de punir les Dieux corrompus par le pouvoir ou encore leur donner une leçon de bonne conduite, ainsi Lolth y fut exilée par la Déesse du destin pour une durée de cinquante siècles, et ce, sans possibilité de retour dans le monde Céleste tant que sa peine ne sera pas purgée.

Le temps continua de s'écouler et trois ans plus tard, la déesse Féérique mit en place sa propre espèce, les fées, Loominëi fut ravie de cette nouvelle création car elle ressemblait un peu aux Elfes sur certains points, c'était une très belle oeuvre. Toute excitée Lourina s'empressa de leur donner la vie. À présent deux races vivaient paisiblement sur Astrune, toutes deux avaient été minutieusement sélectionnées par les Dieux pour que la paix règne à tout jamais dans ce monde. Néanmoins la déesse du Destin admettait que ça manquait cruellement de diversité, c'est pourquoi elle examina la longue liste de créations qu'elle avait reçu des autres divinités, beaucoup furent acceptées car pour la majorité d'entre elles il s'agissait d'insectes et autres plantes et animaux. Grâce à cela Astrune commençait peu à peu à prendre forme et surtout à vivre, mais une création bien étrange attira l'intention de la Déesse du destin, un peuple qui vivrait dans l'eau ? C'était une idée très originale et magnifiquement réalisée, seulement l'esprit de ces Sirènes, car c'est ainsi qu'elles se nommeraient, n'était pas vraiment ce qu'elle recherchait, elles ressemblaient un peu à ce que Lolth avait voulu créer.

Cependant l'idée était si riche que Loominëi accepta, mais en leur infligeant un handicap majeur, sur la création ces êtres devaient être à cent pour cent amphibies, mais la déesse du Destin neutralisa cette partie les jugeant trop instables pour s'installer durablement sur les terres, alors elles ne pourront être hors de l'eau que pour une durée de trois jours, pas plus. Après quoi elle convoqua leur créateur, le Dieu des profondeurs, pour lui donner le feu vert, heureux, ce dernier s'y attela de suite. Mais quand il constata le malus que la déesse du Destin leur avaient "offert" Dorock le prit mal et disputa violemment Loominëi, cette dernière eut beau lui expliquer il se refusait catégoriquement à entendre raison, alors cela lui valu un billet pour un allé simple sans retour possible pour le royaume Abyssale. Les Sirènes auront tout de même eut le temps d'être créées, mais Dorock n'aura aucune influence sur ces dernières. Ayant réagit plus violemment que Lolth pour une raison bien moins grande, le Dieu des profondeurs fut banni par la déesse du Destin pour une durée de cent-cinquante siècles.

Alors que Loominëi pensait gouverner tranquillement avec ses frères et soeurs divins sur Astrune, Lolth et Dorock trouvèrent un moyen de passer outre les entraves du Royaume Abyssale pour contrôler légitimement leur création depuis ce lieu, cependant la Déesse araignée décida de ne pas trop se faire remarquer, et ainsi éviter la destruction sur ce qu'elle pourrait concevoir, alors elle fonda sa race, les Drows, dans les profondeurs même de la terre. Quant au monde Céleste personne ne se rendra compte de rien, et ce, durant au moins vingt ans, puis, ce qui les fit sortir de leur torpeur fut la toute première attaque au royaume des Elfes. C'est à ce moment là que Lomminëi se rendit compte qu'elle avait perdu le contrôle sur les évènements, et ce fut avec une grande surprise qu'elle découvrit des Elfes noirs s'en prendre à leurs homologues des forêts sans la moindre pitié, ces derniers n'étant pas du tout préparés pour la guerre subiront une défaite qui restera gravée à jamais dans l'histoire. La Déesse du destin comprit tout de suite que Lolth était derrière tout ça, et que le Dieu des profondeurs avait du s'allier à elle dans une grande campagne vengeresse contre eux et leur utopie.


~ La fin de la paix ~

Loominëi faisait son possible pour canaliser au mieux les dégâts que pouvait provoquer la Déesse araignée avec son peuple, hélas le code divin l'entravait tellement que c'était comme si elle ne faisait rien, et des guerres avaient lieu sur Astrune qu'elle le veuille ou non. Néanmoins les Dieux du monde céleste seront dans tout leurs états lorsque les Fées subiront elles aussi un assaut extrêmement violent et sanglant, mais ce n'était pas les Drows qui en étaient l'auteur, mais les Sirènes, ces dernières avaient profité d'une inondation soudaine pour attaquer leur domaine. La Déesse du destin était dans une colère noire, comment pouvait on réduire son travail à néant en quelques années à peine ? Il était temps de contre attaquer, alors elle provoqua une sécheresse aride sur tout le territoire des Fées durant l'assaut des Sirènes, en moins d'une semaine, des milliers de ces abominations y laisseront la vie, le niveau d'eau avait baissé si vite, que même leur trois jours en forme Humaine ne leur suffiront pas à regagner le large à temps.

La puanteur des cadavres en décomposition des Sirènes était devenue insoutenable pour les Fées survivantes, c'est alors qu'à partir de ce jour les esprits gagnèrent en maturité, alors que ce soit Elfes ou Fées, tous apprendront à se battre et à se servir de leurs capacités naturelle, ou encore à manipuler la magie dans le but de détruire des vies. Aucun d'eux n'avaient pensé à en venir là un jour, mais là c'était devenu une question de survie, et pas question de se laisser tuer sans réagir.

Le Dieu de la neutralité proposa une solution à Loominëi pour résoudre cette crise démentielle, cette dernière l'écouta lui demander de fonder une nouvelle race qui aurait pour but de rétablir un tant soit peu l'équilibre du monde. Une race neutre, ainsi les batailles du moment seraient sans doute moins violentes, la Déesse du destin restait sceptique quant à cette idée, déjà quatre races, en quoi une cinquième serait elle bénéfique ? Enfin il fallait dire qu'elle était un peu perdue avec tout ce qu'il se passait sous son nez sans qu'elle ne puisse rien faire, alors elle lui donna son accord sans vraiment y réfléchir, et ce dernier se mit immédiatement au boulot. C'est ainsi que la race des Humains naquit.

Et en effet Hithar avait eu raison d'agir ainsi, les Humains se développèrent rapidement et commencèrent à coloniser divers endroits, certains aideront les Elfes dans leur guerre, alors que d'autres seront enlevés et formés à être des tueurs dés le berceau dans le rang des Drows. Hélas tout à un prix, les batailles étaient devenues moins violentes oui, mais beaucoup plus nombreuses, de plus la vilénie commençait à naitre de toute part, même chez les Elfes et les Fées. L'engrenage était lancé, et rien ne semblait pouvoir le stopper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrune.meilleurforum.com
Elfwyn
~Fondateur~
avatar

Messages 9

MessageSujet: Re: Histoire des Destins   Dim 12 Juin - 18:53

~ Le cri du Destin ~

Le chaos était loin d'être à son apogée, Astrune était peut être sans dessus dessous avec ces guerres sur terre comme sur mer, mais dans le monde Céleste plusieurs divinités se retournèrent contre Loominëi pour son incompétence, c'était du moins eux qui la voyait ainsi, alors ils ne réussiront qu'une chose, à provoquer sa fureur et ainsi la forcer à faire un bannissement de masse, déjà Lolth et Dorock resteront à jamais dans le royaume Abyssale, ils étaient à présent irrécupérables, mis à part si un jour ils se rendaient compte de leurs erreurs, chose quasiment impossible d'ailleurs. Une fois que le nettoyage fut fait, on pouvait compter autant de Dieux dans le monde Céleste que dans le royaume Abyssale, le mauvais côté s'était donc renforcé, et les batailles commencèrent à être de plus en plus cuisantes pour ceux qui défendaient encore les bons principes.

D'ailleurs, cent ans plus tard une nouvelle race fera son apparition, ces êtres marchaient sur la corde raide entre la vie et la mort, sur Astrune on les appelait les Vampires, des monstres sanguinaires qui buvaient l'essence même des êtres vivants pour subsister, mais jusqu'à où allaient se perpétrer ces horreurs ? Cela était sans doute du à une puissante magie démoniaque émanant du tréfonds même des enfers, il fallait que cela cesse et tout de suite. La Déesse du destin réunira toutes les divinités qui lui était encore fidèle afin de tous les convier à une tâche bien précise pour repousser le mal jusqu'à ses limites avant de l'anéantir comme il le méritait. Tous se demandaient comment elle allait parvenir à reprendre le contrôle de la situation, sa réponse fut claire et précise.

- Astrune se meurt sous l'étreinte du mal que perpètre ceux que l'on appelait jadis frères et soeurs. À présent il est temps de mettre un terme à toute cette folie, alors écoutez moi bien. Loominëi attendit quelques secondes avant de reprendre. Si nos créations apprenaient notre existence, et qu'ils croiraient en nous, un lien s'établirait et une nouvelle source mystique leur serait attribué, des pouvoirs qui pourraient leur servir à châtier leurs ennemis une bonne fois pour toute.

Comme à son habitude la Déesse de la nature fut la première à donner son avis, et surtout sa mise en garde.

- C'est une bonne idée Loominëi, mais si les Dieux Abyssaux nous copiaient ? Ne serait ce pas encore pire à la sortie ?

- Vos questions sont toujours aussi avisées Xiris, mais j'ai prévu cela aussi, c'est pour ça que je suis obligée de commettre un impair au code divin pour réussir.

- À quoi pensez vous exactement ?

- Je vais tripler votre puissance à tous pour que votre influence soit beaucoup plus grande que nos homologues, ainsi ils ne pourront plus agir depuis les Abysses.

- En effet c'est carrément contradictoire au code … Mais nous n'avons guère le choix, cependant nous risquons de subir le revers de la médaille …

- Je veillerai personnellement à ce que ce soit le plus minime possible.

Tous finiront par approuver sa solution, ainsi elle put faire tout ce qu'elle avait dit, y compris laisser des traces de leur existence aux mortels. Pour ce faire, elle ressuscita des personnages bien connus afin de leur faire passer un message, et rapidement le bouche à oreille fit son travail, et les Dieux devinrent presque tous connus et vénérés en moins de deux cents ans, la prêtrise était née. Et peu à peu, les divinités Abyssales sombrèrent dans l'oubli, les Drows cessèrent leurs assauts continuels, les Sirènes restèrent dans leur cité sous marine et les vampires se bâtirent une ville afin de s'écarter du monde. Tout semblait rentrer dans l'ordre, Loominëi était parvenue à ses fins. Quant aux divinités corrompues elles furent déstabilisées au plus haut point, car nul n'avait la puissance de la Déesse du destin, donc impossible de faire ce qu'elle avait fait, et bientôt ils seront si faibles qu'ils finiront par disparaître comme si ils n'avaient jamais existés, et évidemment leurs créations s'éteindront avec eux.

Plusieurs tentatives furent tentées pour reprendre le pouvoir, mais tout les résultats resteront vains, alors comme ils n'arrivaient plus à rien, les Dieux Abyssaux n'eurent d'autre choix que de se faire la guerre pour posséder tout les enfers, car plus ils auraient d'emprise sur ces lieux funestes, plus leur puissance leur permettra de ne pas s'éteindre, donc là ils devaient se battre pour survivre, alors que leur propre chaos les faisait sombrer, l'utopie revenait sur Astrune.


~ Le revers ~

Il s'écoulera près de huit mille ans avant qu'un événement très étrange ne se produise, Loominëi veillait comme elle avait pu le dire pour pas qu'il n'y est de revers trop brutal à son action passée. Mais voici près de deux mille ans qu'elle aime une autre divinité, le Dieu de l'intelligence, ce dernier était toujours resté à ses côtés, dans les bons comme dans les pires instants, il disposait pour elle toute une panoplie de conseils avisés, alors ils finirent par tomber amoureux l'un de l'autre et par mettre au monde une petite déesse d'une beauté exceptionnelle. La divinité de la beauté en était même jalouse. Mais le soucis ne parvint que deux mille ans plus tard, alors que Loominëi discutait tranquillement avec l'être qu'elle aimait plus que tout.

- Jamais je ne suis sentie aussi bien que dans cet instant présent, et tout ça je te le dois mon cher amour.

Un sourire radieux illuminait le visage de la grande Déesse, mais la réponse du dieu de l'intelligence ne sera peut être pas celle qu'elle attendait.

- Oui oui, je sais, mais ce temps là est fini, j'espère que tu as bien profité !

- Qu … quoi, mais qu'est ce que ça veut dire ?

- Même une Déesse du destin peut bégayer maintenant ah ah ah ah …

- Mais qu'est ce qu'il te prends …

- Il me prend que j'ai réussi ce que je voulais faire de A à Z !

- Et que voulais tu faire ?

- Me venger !

- Pardon ?!

Stupéfaite Loominëi attendit la réponse de son compagnon tout en serrant les poings d'inquiétude et en même temps de peur, puis, ce dernier commença à changer de forme sous ses yeux, et rapidement elle ne put que reconnaître le visage cruel de Lolth. Profondément choquée la Déesse du destin écarquilla les yeux alors que cette dernière se riait d'elle, Loominëi venait de se faire piéger comme une simple mortelle, le Dieu de l'intelligence était enchainé dans les enfers, par un sombre sort elle avait réussi à faire s'échanger leur place, et comme elle avait la faculté de changer de forme à volonté elle décida de la piéger. Evidemment avant de se faire pulvériser par cette dernière, Lolth déchira le glyphe ensorcelé pour que chacun retrouve sa place légitime dans leur monde respectif. Loominëi venait de se ramasser le revers en pleine figure, mais quel allait être le contre coup de cette vengeance ? Puisque juste la faire passer pour une impure en la déshonorant n'était pas du tout suffisant pour la déesse araignée, et ça elle le savait, alors elle attendait de voir ce qui allait se passer par la suite comme elle ne pouvait pas prédire sa propre destinée.


~ La déesse noire ~

Loominëi était très forte, alors malgré ce que Lolth avait pu lui faire, elle décida d'aider le Dieu de l'intelligence "le vrai" à remonter la pente après tout ce qu'il avait du subir, et ce, tout en s'occupant tendrement de sa fille, même si l'essence de la Déesse araignée parcourait tout son être. Mais tout cet amour maternel laissait la jeune déesse totalement indifférente, elle se fichait de tout, mais observait tout le monde et apprenait d'eux. Loominëi ne comprenait pas pourquoi elle n'avait aucune influence sur elle, son regard était vide de toute expression ainsi que sa gestuelle, jamais un seul câlin ni caresse, rien, la Déesse du destin crut alors que sa fille n'avait aucune conscience propre, donc qu'elle était là sans réellement exister. Ca sera cinq mille ans plus tard qu'elle se décidera à montrer sa personnalité, elle se mit tout à coup à parler avec une voix glaciale à sa mère, d'ailleurs cette dernière ne cacha pas sa surprise en l'entendant.

- C'est donc ça le monde des Dieux ? Voici près de cinquante siècles que je vous observe tous autant que vous êtes, et c'est toujours le même train train, des idioties en veux tu en voilà ! Et franchement ça commence à sérieusement m'énerver. De plus je pensais que tu étais une bonne déesse Loominëi mais tu laisses crever les Drows, Sirènes, et Vampires sans te fouler le petit doigt.

- Non mais attends que je t'explique …

La jeune déesse avait raison, Loominëi les laissait mourir, étant donné que leurs créateurs sombraient, diverses maladies et autres accidents cataclysmiques se produisaient à la chaine les décimant petit à petit, et dans moins de cent ans ils cesseront à jamais d'exister.

- Il n'y a rien à expliquer, je sais tout sur tout, et il est temps pour moi de faire mon propre chemin, tes petites manigances ont fait leur temps Déesse du destin !

- Que vas tu faire ? Rejoindre Lolth et ses laquais ?

- Lolth n'a pas de laquais pour ton information, et je n'en ai rien à faire d'elle et de tout les dégénérés qui l'entourent, mais cette existence fade que tu mènes, je crache dessus !

La jeune Déesse n'ajoutera rien d'autre mis à part cracher un reptile au visage de sa mère avant de disparaître pour se diriger tout droit vers le royaume Abyssale. Loominëi ne comprit rien à ce qu'il se passa, et préféra s'isoler afin de réfléchir à tout ça, ce qu'elle avait pu faire de travers pour que ça en arrive à ce point de non retour.


~ Les portes des Abysses s'entrouvrent ~

Arrivée dans ce monde rongé par le mal jusqu'au trognon, la jeune Déesse su rapidement y trouver ses marques, elle possédait une puissance mystique comparable à celle de sa mère, ce qui expliquait pourquoi elle avait pu sortir des jupons de cette dernière aussi facilement. La plupart des démons ressentaient son immense puissance, alors ils s'inclinèrent sur son passage en guise de soumission, et lorsqu'un roi félon lui demanda comment il devait l'appeler, elle lui répondit sèchement "Déesse noire". C'était facile à retenir pour leur cerveau à capacité limitée, par contre pour les autres divinités habitant ici, ça allait être une autre affaire, bien sûr la première qui lui fit face, fut Lolth, c'est alors que la conversation se lança.

- Ma fille, la plus puissante de toutes les divinités, soyez la bienvenue en ces lieux !

- Ôtes toi de mon chemin l'insecte, je n'ai que faire de ta bienvenue !

- Voyons je suis votre mère en quelque sorte, le seigneur félon nous avait prédit votre arrivée, mais pas votre caractère …

Une puissante force la projeta littéralement en arrière avant qu'elle ne sente tout ses membres s'étirer violemment à leur extrémités, comme si ils allaient lui être arracher. Lolth hurla et lui demanda pardon, mais la Déesse noire la soumettait ainsi juste pour avoir la réponse à sa question.

- Où est il ce seigneur ?

Lolth lui indiqua son antre, et sans attendre la jeune Déesse s'y rendit et fit exploser le démon dans son intégralité sans qu'il n'ai eu le temps de la saluer. C'est dans la caverne retapissée avec les tripes de ce dernier qu'elle téléporta Lolth juste en face d'elle. La Déesse araignée fut choquée en voyant ça, et elle ne put s'empêcher de lui demander pourquoi.

- Personne ne prédit rien sur moi, je ne supporte pas ces ergoteurs inutiles, il est plus heureux mort !

Lolth lui expliqua qu'il les avait beaucoup aidé, et que sans lui elle n'existerait pas car elle n'aurait pas pu piéger la Déesse du destin, mais cette dernière n'en avait cure, elle se contenta de regrouper tout le monde autour d'elle avant de faire son annonce du renouveau.

- Vos créations sont en train de crever sur Astrune, et vous laissez faire sans réagir ! Tout les autres coulent des jours heureux et répétés, une utopie s'est installée, et vous, vous mourrez alors que eux dormiront tranquillement !

- On a tout tenté Déesse noire, mais rien a marché, Loominëi nous bloque de toute part !

- Fichtre poltron, ce temps là est révolu, tous à vos postes, il est temps de faire un petit retour !

La Déesse noire était la seule à être assez puissante pour écraser sa mère du destin, mais avant cela il fallait d'abord écraser ses créations, réduire tout ça à néant. C'est donc avec une facilité déconcertante qu'elle détruisit l'emprise de Loominëi sur leur royaume, et à son tour elle mit en place la prêtrise mais pour le camp des Abysses, avec les preuves adéquates, mais au lieu de ressusciter de pauvres idiots, elle préféra se matérialiser dans les rêves de personnes de grande envergure afin qu'elles guident leurs congénères vers l'ordre nouveau. Cependant c'était juste un lancement, car après elle laissa les Dieux normaux faire leur boulot comme il se devait. Grâce à elle les peuples mourants reprirent rapidement du poil de la bête, et à peine cinquante ans plus tard les ennuis n'allaient plus tarder à refaire surface. Chacun des deux camps voudra imposer sa supériorité à l'autre, et ce, par tout les moyens nécessaires. Le problème, c'était que personne n'était réellement allié dans toute cette pagaille.

Les mortels auront bien des mystères à résoudre si ils veulent retrouver leur monde d'antan, ou les autres devront en faire autant pour être sur de ne plus jamais se faire vaincre par les "utopiens". Une chose est sûre par contre, chaque vie aura une existence capitale dans cet avenir de feu et de sang.

Votre histoire commence maintenant, au moment ou tout recommence, de quel côté serez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrune.meilleurforum.com
Elfwyn
~Fondateur~
avatar

Messages 9

MessageSujet: Re: Histoire des Destins   Dim 12 Juin - 18:58

~ La septième Destinée ~

A l'époque ou la Déesse du destin batifolait avec la divinité de l'intelligence, la Déesse de la nature se livrait à toute sorte d'expérience sur la faune et la flore d'Astrune, nombre d'échecs seront à recenser comme par exemple la naissance d'animaux à deux têtes, ou encore d'humains avec un bras ou une jambe en moins. Xiris s'en voulut à plusieurs reprises mais ne cessait pas pour autant de mettre en pratique ses excès d'imagination. C'est alors qu'un jour elle commit l'irréparable, cette dernière fusionna deux cellules embryonnaires d'espèces différentes en une seule, elle s'attendait à un échec mais ce fut tout le contraire qui se produisit, la nouvelle race se développa parmi les Humains, mais hélas elle finira brulée vive par ces derniers car ils la prenaient pour une démone, alors il était normal qu'elle retourne en enfer par le feu. Ce qu'ils ignoraient c'est qu'elle était mi humaine, mi chat.


~ Une erreur divine ~

Xiris avait fait tout ça dans le dos de Loominëi, alors elle ne se fit pas gronder, car elle était trop occupée à être amoureuse, ainsi elle en profita pour recommencer l'expérience mais sur un continent éloigné, de cette façon personne ne les rencontrera jamais. De ce fait elle recréa les hybrides Humain-chat, mais décida de pousser cela au plus haut degré, c'est alors qu'elle réalisa toute une panoplie d'espèces différentes mais appartenant à la même famille, celle des hybrides. À présent les Humains-chat cohabitaient avec des Elfes-ours, Humains-araignée, Elfes-aigle, Fées-panthère et des milliers d'autres du genre, tous avaient une apparence particulière, certains faisaient même peur. Des clans finirent par se former, et des guerres éclatèrent sur ce continent laissé normalement désert exprès, ordre de la Déesse du destin. Xiris estimait avoir assez joué, alors elle décida de mettre un terme à leur existence, mais rien ne se passa comme prévu, car Loominëi se rendit compte de ce qu'elle avait fait, une violente dispute prendra forme entre les deux Déesses.

- Vous vous rendez compte de ce que vous avez fait Xiris ?!

- Oui, mais il faut bien tenter des évolutions de temps en temps non ?!

- NON, absolument pas, et encore moins de ce genre, et à présent vous voulez les faire mourir car vous en avez marre de ce jouet, vous me décevez !

- Je .. je suis désolée Loominëi …

- C'est trop tard pour être désolée, votre châtiment sera la suivant. La Déesse du destin la fusilla du regard avant de reprendre. Vous assumerez cette race, elle vivra, je refuse catégoriquement à ce qu'elle soit détruite, ainsi si le monde d'Astrune venait à disparaître à cause de la guerre que pourrait engendrer cette espèce, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous, car vous disparaitrez en même temps que la planète ! Me suis je bien fait comprendre ?

- Oui … Déesse du Destin …

- Bien, le continent aura rejoint les terres dans six mille ans, et vous n'aurez aucun pouvoir sur votre expérience Xiris.

Sur ses paroles assez dures Loominëi se retira laissant ainsi la Déesse de la nature seule devant sa bêtise, elle s'en voulait terriblement, mais ce qui était fait était fait.


~ La récidive ~

Xiris décida de passer outre le fait d'assumer son erreur et décida de créer une Hybride dans le but de tuer tout les autres, ainsi elle fusionna plusieurs cellules embryonnaires, à savoir celle d'un Humain, d'un démon de l'ombre, et une petite essence de sa propre divinité pour que sa puissance soit conséquente. C'est alors qu'une démone de la nuit vit le jour sur la terre des Hybrides. Cette dernière se fit appeler Umar, et commencera ce pourquoi elle avait été crée vingt ans plus tard, chaque nuit la chasse était ouverte pour cette dernière, et des centaines de ses congénères périssaient sous son ombre. Umar était la seule Hybride possédant une puissance magique, qui plus est liée à la nuit, c'était pour ça qu'elle parvenait à les décimer aussi facilement, car quand la pénombre recouvrait les terres, cette sorcière des ténèbres était quasiment sans limites.

Hélas ce "travail" n'avait aucune saveur pour cette dernière, c'est alors qu'elle changea de comportement, de ce fait le lien qui l'unissait à la Déesse de la nature fut rompu, hélas elle ne perdit rien de l'infime puissance divine dont elle était investie. Après quoi elle décida de quitter les lieux à l'aide de ses grandes ailes, Xiris ne put rien faire pour l'en empêcher, ainsi une nouvelle bêtise venait d'être commise, et Umar se dirigeait droit sur les terres habitées, quand elle y parvint elle attaqua une région qui désormais porte son prénom en mémoire de toutes les victimes qu'elle avait put laisser derrière elle, et depuis lors on ne sait pas ce qu'elle est devenue.


~ L'attente ~

Heureusement pour Xiris, Loominëi ne sut jamais quel but réel avait put avoir Umar, alors rien ne se passa de mauvais pour elle. Mais à présent elle n'avait peur que d'une chose, c'était que les Hybrides attaquent tout le monde à vue, et lorsque le jour "J" arriva, le regard de la déesse de la nature resta figé sur ses créations. Cela se passa le jour Khole 7 du mois de Gaïa, un terrible séisme fit trembler tout le continent des Hybrides, le rapprochant rapidement de la grande terre avant de se souder à cette dernière pour ne faire plus qu'un.

Ca y est, une nouvelle ère allait commencer dans les semaines à venir, comment cela allait il se dérouler ? Surtout que personne ne connaissait l'existence des hybrides, et que ces derniers ignoraient que ces terres étaient déjà habitées ? Une chose effrayait la Déesse de la nature par contre, davantage que la réaction que pourrait avoir ses créations, c'était que le partage du monde n'avait jamais été la vocation de l'homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrune.meilleurforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Histoire des Destins   

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire des Destins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrune :: ~ LE MONDE D'ASTRUNE ~ :: L'extension d'Astrune :: Les Sept Destinées-
Sauter vers: