AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Vous ne pouvez pas vous inscrire sur ce forum !

À savoir que seuls les membres ayant signés le pacte Des Sept Destinées,
auront le libre accès sur Astrune.




Les Sept Destinées ~ICI~



Partagez | 
 

 Plongé dans un nouveau monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J

P.N.J

Messages 64

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Dim 17 Fév - 17:26

[...Arrow suite de ~ICI~]

Au signal de soeur Agnès, les lourdes portes s'ouvrirent lentement sans grincer. Un immense hall dépourvu de plafond se dessina alors... Le sol était fait de marbre dont la teinte se rapprochait fortement du bleu marine, les striures formaient dans un ensemble une spirale de toute beauté. L'endroit sentait le neuf, comme si ici rien n'avait jamais servi. Plus étrange encore, il n'y avait personne ! Pas un enfant, pas un prêtre... personne. C'était très angoissant, mais Agnès sut prendre les devants en expliquant à Hydran que tout le monde se trouvait à la cantine pendant qu'eux deux traversaient le hall pour se rendre au bureau des admissions. Passant une nouvelle porte aux allures banales comparé aux précédentes qui déjà se refermaient, une femme plus jeune que la soeur Agnès releva le prénom d'Hydran avant de ranger son dossier dans un des nombreux tiroirs qui se trouvaient derrière elle... preuve d'un nombre alarmant d'enfants que ces murs devaient retenir prisonniers. Il ne faisait à présent aucun doute qu'il était trop tard pour lui s'enfuir désormais... Après quoi, Agnès guida le garçonnet jusqu'aux escaliers. En relevant la tête, il put voir à quel point cette tour était grande, tellement que ses yeux ne pouvaient percevoir l'ultime plafond situé au dernier étage.

La soeur lui expliquait les lieux qu'ils traversaient, mais Hydran était bien trop absorbé par ce qu'il voyait pour ne serait-ce retenir une phrase complète... Mais lorsqu'ils accédèrent aux dortoirs, ou plus exactement dans l'une des nombreuses chambres qui s'y trouvait, l'enfant sentit le retour du bâton. La réalité venait à nouveau de le frapper de plein fouet maintenant qu'il avait atteint sa destination finale... Qu'allait-il se passer ? Encore et toujours l'inconnu !


Plongé dans un nouveau monde... Soeur10

Si Agnès avait fait en sorte de l'accueillir, c'était pour justement lui épargner les erreurs que les nouveaux pouvaient faire. Malheureusement, elle ne pouvait plus rester, une réunion de la plus haute importance l'attendait au dernier étage, sans oublier qu'il fallait prendre en compte les marches d'escalier qu'elle se devait de gravir pour rejoindre le sommet... Imposant alors pour la dernière fois un genou à terre, Agnès sourit tendrement à Hydran.

- Tout va bien se passer petit bonhomme. Tu vois, il y a quatre lits par chambre, ceci est pour aider les enfants à se responsabiliser afin de devenir rapidement indépendants. Les grandes personnes ne sont pas aussi nombreuses que vous, alors vous devez savoir vous débrouiller par vous-même. Je sais que ce n'est pas d'une grande consolation Hydran, mais je t'ai placé dans une chambre où vous ne serez que deux, et je te demanderai d'être très gentil avec le petit garçon qui désormais va partager ta vie. Il s'appelle Ange et à vraiment eut une vie difficile. Est-ce que je peux compter sur toi pour prendre soin de lui ?

Soeur Agnès savait que responsabiliser Hydran lui permettrait de faire la passe sur la grosse déchirure qu'il était en train de vivre. Elle connaissait bien le dossier de se dénommer Ange, et si son instinct ne la trompait pas, elle était certaine qu'il pourrait devenir très bons amis et ainsi être en mesure de s'aider mutuellement.

- Ange saura t'expliquer la façon dont la tour fonctionne, ça fait maintenant deux ans qu'il est là, malheureusement son état très fragile l'empêche encore de passer en seconde année. Mais je suis certaine qu'avec ton aide, il ne pourra que progresser. Affichant un sourire plus timide, Agnès ajouta ; Il faut que je m'en aille à présent. Prend ton temps pour défaire tes affaires, la cantine se termine dans cinq minutes. Soit courageux petit Hydran, je reviendrai vite avec des nouvelles de papa et maman, je te le promets.

La grande prêtresse aurait pu ordonner un chaperon pour garder Hydran, mais elle préféra le laisser évacuer seul sa tristesse. Un peu de solitude ne lui fera pas de mal, surtout si ça pouvait l'aider à se retrouver. Ce fut donc sur ces mots que Soeur Agnès se releva tout en faisant en sorte d'empêcher l'enfant de la serrer dans ses bras. Un dernier sourire encourageant, et la prêtresse disparut en refermant la porte derrière elle...

~ Il est 12 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Hydran Vélis

Hydran Vélis

Messages 31

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Mer 3 Avr - 9:32

Cette Agnès avait la voix si douce maintenant. Hydran dû retenir ses larmes lorsqu'elle lui annonça clairement que il ne pourrait pas voir ses parents, ni rentrer à la maison pour le moment. Il hocha la tête signe qu'il avait compris, et ravala sa tristesse lorsqu'elle lui annonça que ici, des enfants n'avaient même pas de parents au dehors... cela le toucha énormément. Comment pouvait il pleurer, lui, alors que même s'il était nouveau ici et perdu, certains n'avaient pas de papa, ni de maman! Pour le petit garçon, perdre quelqu'un de sa famille serait la chose la plus terrible qui puisse lui arriver. Alors oui il pouvait essayer de s'habituer à cet endroit... il avait même honte de lui à présent. Un coté en lui voulait que la dame ne cherche pas de nouvelles de ses parents, car les autres n'en avaient pas... mais en même temps sa maman lui manquait tellement. Il ne dit donc rien se contentant d’acquiescer une nouvelle fois lui qui pourtant, aimait tant parler en temps normal.

Du coup l'explication pour mèmère ne comptait plus beaucoup sinon pour lui confirmer que les adultes étaient vraiment trop compliqués et que jamais il ne voulait en devenir un. Enfin il était bien content qu'il y ai Agnès pour lui tenir la main quand les portes s'ouvrirent. C'était grand... trop grand. Trop vide aussi. Hydran était terrorisé par tant de silence. Heureusement que la soeur lui expliqua que tout le monde mangeait. Il regardait partout autour de lui. Ce lieu était étrange et complètement différent de tout ce qu'il avait pu imaginer. Il compris à peine lorsqu'une nouvelle porte fut passée, lorsqu'il entendit son prénom. Seulement il avisa alors la jeune dame la bas, et le nombre de papiers qu'elle avait... Est ce que chaque enfant avait son papier? mais...c'était beaucoup ! l'enfant n'était pas habitué au monde, son village était petit et ses camarades peu nombreux.

Son regard resta alarmé quelques temps mais bientôt fut happé par ce qui l'entourait. Ah... un si grand escalier... il n'en voyait pas le bout! y en avait il un? Il imaginait déjà monter, et traverser multiples dangers pour chercher l'ultime étage devant receler monts et merveilles pour être aussi inaccessible. Un trésor que son ami le capitaine tremblait déjà d'excitation de trouver! Hydran était en plein voyage, autant imaginaire qu'assez réaliste dans son jeune esprit, lorsque Agnès s'arrêta. Il sembla alors au garçonnet qu'elle avait beaucoup parlé. Mais sur quoi? Aucune idée, des mots lui revenaient, sans aucun sens véritable. Il s'était encore une fois laisser avoir par sa propre tête. Il la secoua comme pour revenir à la réalité qui le frappa de plein fouet. Une chambre. Ils étaient devant une chambre. Et Agnès se mit à sa hauteur. Le coeur de Hydran se serra. Il ne voulait pas écouter ce qu'elle allait dire, non! Il ne voulait pas entendre, surtout pas comprendre! Pourtant sa maman était encore là, son sourire refit surface dans sa mémoire. Il devait être courageux. Pour elle, pour son papa, et pour ceux qui n'en avaient pas. Il laissa alors la dame parler. Se responsabiliser? Devenir autonome? se débrouiller seul? Ces mots glacèrent le coeur du jeune homme. Lui qui avait tant besoin d'être rassuré, qui avait peur de tout, il devait apprendre à devenir... un adulte? ah non! Mais qu'était en train de dire Agnès...

*Juste deux? Ange.... c'est beau.... pren...prendre soin de lui mais... mais.... je suis trop petit... il réfléchit quelques instants S'il a eu une vie difficile... il n'a peut être plus sa maman. Elle veut que j'essaie de faire comme mes parents feraient avec moi ? comme je ferais si il y avait un plus petit que moi?*

Il y avait beaucoup de questions sans réponse évidemment, prendre soin de quelqu'un n'était pas quelque chose que Hydran prenait à la légère et il se demandait comment la dame pouvait lui demander cela à lui, alors qu'elle ne le connaissait pas. Il pouvait très bien être un méchant garçon comme ceux qui tapent les petits non? Mais elle connaissait mèmère...Enfin cela ne valait pas grand chose pour ce qu'elle devait penser de lui. Cependant alors que la soeur continuait à parler il fronça les sourcils, intégrant ses dires mais voulant répondre à sa sollicitation d'avant. Il la laissa finir, notant qu'il ne pouvait même pas lui faire un câlin, à elle dont le nom signifiait tant... puis enfin juste avant qu'elle ne parte il put sortir quelques mots.

-Je...je ferais de mon mieux, je veux que Ange aille bien. Mer....Merci madame vous savez on dirait que c'est ma maman qui vous a envoyé.

Et l'enfant sourit. Un sourire teinté de tristesse mais un vrai sourire. La porte se ferma bientôt et le silence empli de nouveau le coeur comme l'esprit d'Hydran. Il regardait avec crainte cette chambre, et tout ce qui s'y trouvait. Il n'arrivait pas à bouger et du se forcer pour aller jusqu'aux lits. là, il s'assit sur le premier qui était manifestement vide. Ses jambes ne le tenaient plus. Il tremblait et malgré les paroles d'Agnès, il se retrouvait dans l'inconnu, dans ses plus grandes peurs. Il se força a respirer normalement et à combattre les larmes qui glissaient déjà sur ses joues.

Il savait que bientôt un enfant allait arriver. Un enfant qu'il ne voulait pas déranger et qui n'avait pas besoin de davantage de tristesse dans sa vie. Surtout s'il n'avait pas de papa ou de maman. Alors pour Ange, il se calma. Il répéta les paroles de sa maman et les chansonnettes qu'elle lui avait apprise. Tout ça dans sa tête pour le détendre un peu et lui permettre de mettre son sac sur ce lit qui serait celui dans lequel il dormirait. Il ne voulait pas déballer. En fait il sortit juste le dessin de ses parents de sa poche et la glissa sous l'oreiller placé là. Comme ça elle ne s' abîmerai pas. Tout en continuant ses réconforts intérieur il s’essaya à quelques pas dans la pièce, pour prendre un peu d'assurance. Et mille questions continuaient d'affluer dans sa petite tête malgré tout ce qu'il pouvait faire pour les chasser. C'était envahissant! Et pourquoi, et comment, et qui, et ou? Finalement il se rassit et décida d'attendre la suite des événements. L'arrivée d'Ange donc. Une boule se serra dans son estomac. Qu'allait penser l'enfant de lui? le rejetterait il? et lui arriverait il à faire de son mieux avec ce garçon? D'autres questions encore fourmillaient et n'auraient de réponse que lorsque le dénommé Ange se présenterait. L'angoisse ne pouvait pas redescendre pour le moment....

~ Il est 12 heures 47 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J

P.N.J

Messages 64

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Dim 7 Avr - 3:54

Plongé dans un nouveau monde... Ange10

La cantine venait de finir, l'heure où tous les enfants sortaient en trombe pour s'en aller rejoindre la grande cour située derrière la tour, hors de la vue des passants de Vel'kost. Tous, sauf un... Ange était l'exception qui confirmait la règle. Ce jeune garçon atteint de cécité ne pouvait s'adonner au monde extérieur comme pouvaient le faire ses camarades. C'était pourquoi il entretenait toujours les mêmes rituels... cela avait pour but de le rassurer dans son moi. Et pour cause, même si ça faisait maintenant deux ans et demi qu'il était prisonnier de ces murs, il ne pouvait s'empêcher de se sentir comme l'étranger, le fardeau que les adultes se devaient de trainer, et qu'il était de leur devoir que de ne point s'en plaindre. Le fait d'être aveugle faisait que les sourires hypocrites n'avaient aucune emprise sur lui. Bien entendu, il se gardait bien de le faire savoir, car qui pouvait se soucier de ce qu'un petit garçon comme lui pouvait penser ou même ressentir ? Le mieux pour le moment était d'attendre dans le noir, et de se faire le plus petit possible en espérant un jour être vu...

- *J'ai peur... c'est aujourd'hui qu'on va avoir un... un nouveau cours, avec un maître que je.. je ne connais pas...*

Ange était terrifié par cette pensée qui ne cessait de le hanter depuis que sa classe en fut informée, il y a une semaine de cela. Allait-il être à la hauteur ? Est-ce que ce nouveau maître était gentil ou méchant ? Il angoissait, et le pire était qu'il ne pouvait rien faire contre ça. Ainsi, tout en gravissant une à une les marches de l'escalier, il finit par atteindre le dortoir. Depuis son arrivée en ces lieux il logeait dans la même pièce, seul, c'était pourquoi il n'avait aucun mal à retrouver son chemin, même dans les ténèbres. Quant soudain ! il reconnut une odeur... une odeur qu'il manqua d'oublier au vu de tout ce temps passé. Il ne se souvenait plus de son prénom, mais il était certain que ce parfum à la fois léger et unique était bien celui de la femme qui l'avait accueilli, puis guidé jusqu'à son nouveau lieu de vie, sa chambre.

- *Ca fait... ça fait si longtemps... mais pourquoi vous n'êtes pas venu me voir... pourquoi... ?*

Il avait l'habitude de parler pour lui-même, puisque la seule fois où il s'essaya de s'ouvrir au monde... mieux valait ne pas savoir. Ainsi donc, sans réfléchir plus avant au pourquoi la femme de ses débuts était passée par là, le jeune Ange poursuivit son chemin, puis entra dans la chambre comme il avait coutume de le faire ; caresser la surface de la porte jusqu'à former un cercle complet, avant d'abaisser la poignée avec deux doigts seulement. Le bruit du cliquetis que faisait le loquet lui signifiait que tout était normal. Enfin... ça c'était pour les jours d'avant... car une fois entré, l'enfant se tétanisa.

- *Qui... qui est là...* Gémissait-il dans sa tête.

Sa respiration se renforça avant de s'accélérer, quelqu'un était entré dans son univers, et même si nulle aura hostile n'en irradiait, la peur était plus forte que tout, y comprit sur ses sens ! Qu'allait-il se passer là tout de suite ? Allait-on se rire de lui, ou encore le faire pleurer pour se divertir ? Inquiet mais à la fois presser d'en finir, Ange décida de parler à l'inconnu avec les premiers mots qui lui passaient par l'esprit...

- Tu... tu veux quelque chose... tu.. heu bonjour... Bredouilla t-il d'une voix toute fluette.

La porte demeurait grande ouverte derrière lui, mais il ne pouvait pas s'enfuir... la panique avait un don pour lui faire perdre le sens de l'orientation. Alors il devait attendre, espérer... et bien souvent... tenir.

~ Il est 12 heures 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Hydran Vélis

Hydran Vélis

Messages 31

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Mer 17 Avr - 8:49

Cette attente devenait insupportable au jeune enfant. Les minutes passaient pour des heures, voir des années, tant l'angoisse était grande. Hydran, nouvel arrivant à la tour d'Atminam prit une longue inspiration pour se calmer. Il ne déballa pas ses affaire il tremblait trop. Et puis son coeur comme son esprit étaient trop occupés à se poser des questions pour penser à quelque chose d'aussi dérisoire de son point de vue. Enfin il entendit du bruit à l'extérieur de la chambre et la fine lumière qui passait sous la porte devint masquée. Le jeune garçon avala sa salive. Son...camarade arrivait. Ange. Il se rassura en pensant à ce que Dame Agnès lui avait dit de cet enfant. Hydran ne voulait pas montrer sa peur, ni paraître faible. Mais il n'eut pas le temps de penser à son paraître c'est tout juste s'il pu invoquer sa maman au secours, car la porte s'ouvrit. Instantanément il se crispa, serrant son pantalon de toutes ses forces dans ses mains. Il se força à regarder l'entrée du jeune garçon et fut surpris de le trouver comme perdu, s'arrêtant juste à l'entrée et laissant la porte ouverte.

*je...je lui fais peur ? j'ai un problème dans mes vêtements ? Je fais une tête qui ne va pas ?*

Il ne vint pas tout de suite à l'esprit d' Hydran que Ange pouvait ne pas être au courant de son arrivée. Pourtant les yeux de l'enfant en face de lui n'exprimaient rien, et enfin quand il lui parla, il ne le regarda même pas. Hydran ne se concentra pas sur le physique de jeune garçon. Cela lui passait bien loin pour l'instant. Les paroles prononcées eurent l'effet de la foudre pour lui. Il réalisa que cet enfant pensait entrer dans sa chambre, tranquillement et non trouver un intrus, là devant lui ! Lui qui détestait ce genre de situation voila qu'il en provoquait une. Il se confondait déjà en milles excuses dans son cerveau, se maudissant d'être ici. Enfin il regarda Ange qui avait l'air aussi craintif que lui, du moins sur le moment. Dame Agnès n'avait 'elle pas dit qu'il avait eu une vie difficile ? Hydran ne souhaitait pas qu'on ait peur de lui, surtout pas son nouveau camarade avec qui il allait passer du temps, aussi il se leva doucement, n'avançant pas trop pour répondre au jeune garçon.

-Pardon... euh bonjour C'était difficile de trouver les bons mots. Et la voix du jeune homme n'était pas très assurée. Tu es Ange ? Je viens d'arriver, mais tu ne savais pas que je devais venir ?

Les phrases étaient maladroites et mal choisies. Hydran continua de penser qu'il gênait ce garçon qui avait l'habitude d'être tout seul dans son environnement. Détestant la nouveauté, il comprenait combien il était horrible de changer un quotidien apprécié. Et...c'était lui la nouveauté cette fois. A cela il fit une grimace, puis de honte, baissa la tête. Mais en la relevant, il remarqua que Ange ne suivait pas ses mouvements. Déjà quand il était entré il ne l'avait pas regardé... Le jeune homme ouvrit grand les yeux, réalisant que peut être...Son nouveau camarade ne voyait pas ? c'était difficile à concevoir pour lui mais surtout il trouva Ange tellement courageux. Sans sa famille, si loin, tout seul, et sans voir ! Sa respiration s'accéléra, il devait dire quelque chose.

-Je...je m'appelle Hydran et... comment...non tu veux venir plus près ? si...si tu veux je pars...mais...Dame Agnès m'a dit...enfin...

Le jeune enfant n'osait approcher davantage de peur que son nouveau camarade s'enfuit, la porte étant grande ouverte. Il avait remarqué la peur d'Ange mais ne trouvait rien pour le rassurer. Il détestait déranger les autres. Se trouvant lui même paniqué, même si distrait de ses pensées noires, il avait pourtant facilité à parler et aller vers les autres, mais se sentait si petit et sans défense ici... Et véritablement il mourrait d'envie de fuir à toute jambe. Seulement, il ne pouvait pas, il avait bien trop peur.

~ Il est 12 heures 50 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J

P.N.J

Messages 64

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Dim 2 Juin - 0:05

Plongé dans un nouveau monde... Ange10

La présence étrangère n'avait rien d'une menace, mais la peur qu'éprouvait Ange en ce moment était si forte qu'il lui était impossible de ressentir les émotions de celle-ci. Toutefois, lorsqu'une petit voix lui répondit, son stress tomba en chute libre... Durant l'espace d'une seconde, il eut la sensation de s'entendre. La manière dont son vis-à-vis s'était prononcé à son égard ressemblait étrangement à sa propre façon de le faire. Comprenant alors que l'inconnu n'était autre qu'un enfant tout aussi effrayé que lui, Ange baissa sa garde... puis ferma les yeux qui jusque là demeuraient rond de terreur. Il était si désolé de cette méprise... mais les rares fois ou une autre personne se trouvait dans cette pièce, c'était pour lui causer des embêtements. Si seulement les soeurs avaient eu la bonté de le prévenir, la première impression se serait beaucoup mieux passée... Il fallait qu'il se rattrape...

- Ho... Gémit-il sous l'effet de la surprise. Par.. pardon, je ne voulais pas être comme ça... mais... mais j'ai eu peur que tu sois celui qui n'aiment pas les petits comme... comme moi. Reprenant son souffle, Ange prit soin de refermer la porte avant de s'adosser à cette dernière. Pars pas... tu ne peux pas partir en plus... et je ne veux pas que tu partes. J'ai juste eu très peur. Et si... si soeur Agnès t'as amené ici, c'est que tu es gentil, et en plus... je... je ne serais plus seul...

Venant tout juste de prendre conscience que sa solitude touchait peut-être à sa fin, Ange ne put retenir ses larmes. Il n'en pouvait plus d'être la proie du silence durant les récréations, de faire des cauchemars la nuit tout en se sachant loin de tous... Après plus de deux ans à ne vivre que pour lui-même, Ange put pour la première fois depuis... il ne se rappelait plus, entrevoir une perspective d'avenir plus lumineuse que celle qu'il imaginait jusqu'à ce jour. Hy... Hydran venait à peine d'arriver, or le petit garçon se souvenait bien de sa première fois. Et il ne voulait pas qu'il traverse les mêmes épreuves que lui, surtout avec la soeur Poultchéry... Elle était si dure, si cruelle dans ses mots ! Ange en avait une peur terrible, et il n'était pas le seul d'ailleurs. Oui, il devait être fort ! Ainsi, après s'être grossièrement séché les larmes qui parcouraient ses joues rougies par l'intensité du moment, Ange... d'habitude si craintif, s'avança doucement jusqu'à Hydran avant de tendre sa petit main droite dans sa direction. Il voulait le toucher, mais parfois il avait du mal à évaluer les distances, c'était pour cette raison qu'il progressait si lentement...

-*Je te trouve pas... je te trouve pas...* Se répétait-il, allant même jusqu'à prendre un air anxieux.

Le claquement soudain d'une porte le fit sursauter ! Ho non... soeur Poultchéry, rebaptisée par les enfants du Caprice ; "Le fantôme du couloir", n'allait plus tarder à se manifester. Et même si il leur restait bien dix minutes avant que les activités de la tour ne reprennent, Ange allait devoir informer son nouveau camarade sur les méthodes peu commodes de Poultchéry...

~ Il est 12 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Hydran Vélis

Hydran Vélis

Messages 31

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Mar 11 Juin - 16:09

[RP via Skype entre Hydran et le PNJ Exclamation]

Les paroles d'Hydran eurent pour effet de calmer le jeune garçon en face de lui. Ange devait vraiment avoir l'haabitude des ennuis ou du moins des enfants pas très gentils au vu de la peur qu'il avait manifestée. Hydran eut envie de lui prendre la main pour le rassurer. Cependant il décida d'attendre car Ange ferma la porte et confirma ce qu'il venait de penser. Enfin il pleura. Hydran ne su comment réagir, le petit garçon lui parlait de façon si gentille! Ainsi il avait vraiment envie de ne plus être seul? Et Hydran ne le dérangeait pas? Bien sur soeur Agnès lui avait bien dit que Ange était fragile mais le jeune garçon était loin d'imaginer qu'il désirait un ami... A vrai dire avant de le voir il pensait que ce garçon aurait déja des amis, mais il se trouvait que Ange, étant différent, était seul. C'était injuste de la pensée d'Hydran, néanmoins il comprenait ainsi les dires de l'ancienne amie de sa grand mère. Toujours planté là, ayant pour habitude de suivre plutôt que de prendre des initiatives, il n'osait avancer. Ange le fit pour lui, il semblait le chercher. L'enfant répondit immédiatement à cet appel silencieux, avança et prit la main d'Ange entre les deux siennes.

- Je suis là, ne pleure pas... tu sais... moi j'avais peur d'être tout seul en arrivant, d'être rejeté. Mais dame Agnès m'a dit que tous les deu on pourrait devenir amis. C'était il y avait peu de temps, et les mots de soeur agnès étaient toujours en tête du jeune homme qui était au bord des larmes, refusant de les laisser couler. Et maintenant je la crois encore plus. Merci... de m'accepter, tu seras plus seul on sera deux maintenant.

Hydran tenait toujours la main du petit garçon. Celui ci avait sursauté au claquement d'une porte. Ayant l'habitude des bruits soudains, luin'avait pas réagit. Il caressait machinalement la main qu'il tenait, et juste devant Ange, il le regardait sans chercher à le dévisager non, juste avec l'innocence d'un enfant. Hydran avait envie de parler avec son nouvel ami, d'en apprendre plus, mais il se doutait bien qu'apres le déjeuner, les cours devaient reprendre... aussi il laissa là son désir, et attendit patiemment une réponse d'Ange. Le visage de celui ci s'était crispé de nouveau au claquement de la porte...

Plongé dans un nouveau monde... Ange10

Ses mains étant enveloppée d'une douce chaleur, celle là même du petit Hydran. Ange attendrit son visage jusque là si fermé. Durant un instant, il en oublia complètement le fantôme du couloir. Il n'avait point l'habitude qu'on le touche, enfin... pas avec tendresse. C'était fort, très fort comme émotion. Et bien que cet instant unique ne dura qu'une poignée de secondes, Ange put ressentir les battements du coeur d'Hydran. Il cognait au moins aussi vite que le sien. Lui aussi se sentait seul... Soeur Agnès avait dû comprendre les attentes des deux enfants pour ainsi les réunir. C'était une attention noble et pleine d'amour. Mais... même si ils étaient deux, est-ce que Poultchéry allait se montrer plus aimable ? Est-ce que les moqueries ainsi que les vilains tours des autres enfants allaient cesser ? Ange l'ignorait. Comment allaient-ils pouvoir se protéger l'un l'autre, eux qui étaient si petits, si fragiles... ? Oui, si le jeune garçon avait bien conscience d'une chose hormis sa cécité, c'était sa fragilité poussée à l'extrême.

- Co... comment je serais si je t'acceptais pas ? Répondit Ange sur un ton craintif. Mer.. merci c'est gentil ce que tu dis. Mais tu sais... ici on est tout seul, les grandes personnes ne s'occupent pas de nous, on doit tout faire nous-même. Et.. et si on se trompe, alors on est puni. Soeur Poultchéry est là... pour... pour éviter qu'on se trompe. Elle fait peur...

Étrangement, Ange sut dire le nom de "Poultchéry" sans accro, c'était pourtant un mot compliqué à prononcer pour son jeune âge. À croire que cette femme châtiait les petits qui s'osaient à bafouer son nom. Puis, retirant ses mains de celles d'Hydran, l'enfant se dirigea jusqu'à la future couche de son nouveau camarade. Il tâtonna jusqu'à mettre les doigts sur une valise encore close. Que cherchait-il ?

C'était une vision bien triste de ce nouveau monde qu'Ange lui décrivait là. Le petit garçon devait avoir eu beaucoup de malheurs pour en venir là. Pourquoi semblait il avoir si peur ? Evidemment tout faire seul était effrayant mais il ne serait plus tout seul Hydran y veillerait. Il avait envie de prendre soin de Ange sans avoir pourquoi. Il avait envie de le protéger et grognait intérieurement contre tous les méchants qui s'en étaient pris à lui. Si seulement il pouvait lui redonner un peu de confiance en l'avenir... Et cette dame, Poule...quoi? était censée etre la pour les aider mais faisait peur. ça n'allait pas ensemble. Le jeune garçon ne comprenait pas tout, et il avait la sensation que cela ne faisait que commencer. Un instant l'image de sa mère se manifesta. il lui sourit, oui il se montrerait fort pour Ange qui peut être n'avait pas sa maman dehors lui...

- Tu serais comme beaucoup d'autres qui ne veulent pas être dérangés. Il soupira. Tu seras plus tout seul, moi je serais là, si je suis dans ta chambre je serais là aussi tout le temps, et on pourra faire les choses ensemble, à deux on se trompera pas. Il prit une inspiration avant d'ajouter, Dis pourquoi si cette...euh...dame, est censée nous aider, pourquoi elle fait peur ?

Il n'avait pas retenu le nom barbare de la soeur. Pourquoi ce n'était pas soeur agnès qui s'occupait d'eux hein? Ange avait rompu le contact entre leurs mains, et la douce chaleur s'en alla. Hydran qui était calin et contact, eu du mal à le laisser faire. cependant Ange tatonnait juqu'à trouver sa valise. Pourquoi? l'enfant rougit en pensant à ce qu'il y avait à l'intérieur. Néanmoins il ne comprenait pas l'interêt de son compagnon... le rejoignant, il le regarda faire avant de finalement poser la question qui lui brulait les lèvres.

- Je n'ai pas amené grand chose, mais je peux te montrer ce que tu cherches si tu me dis ce que c'est.

La vois du jeune homme était douce. Il ne tenait absolument pas à l'effrayer, ou à montrer une indignation quant au fait qu'on s'approche de ses affaires. Certes lui n'aurait jamais osé. mais en même temps ses yeux lui montraient tout, alors que Ange devait toucher pour "voir" l'univers de quelqu'un. Pourtant il ne voyait pas cette différence comme mauvaise ou comme une faiblesse. Mais ce n'était pas le cas de tout le monde ici d'après les paroles du petit homme, loin de là.

Les paroles d'Hydran étaient vraiment touchantes. Elles étaient dites avec tant de sincérité et d'empathie, que Ange en vint à se demander ce qu'il faisait ici, avec lui... lui qui était si insignifiant. Mais il n'avait pas comprit ce que le petit garçon voulait dire par "seul". À savoir que même si il y avait plein d'autres enfants dans cette tour, chacun d'eux demeurait seul. C'était l'endroit qui voulait ça... Premièrement, tous étaient séparés de leur famille, et deuxièmement, les pouvoirs cachés dont la plupart étaient investis, les poussaient à se diviser ! C'était la nature qui voulait ça, et de plus, sans vouloir dire du mal d'autrui, les maîtres et maîtresses ne les aidaient pas beaucoup dans ce domaine. Ils faisaient leur cours, sans chercher à savoir ce que leurs élèves pouvaient ressentir. C'était aussi pourquoi Ange était si intrigué par l'arrivée de ce nouveau professeur. Il se souvenait qu'avec lui s'en viendrait un autre type de cours. Lequel ? Cela demeurait encore un mystère. Quand soudain, la voix d'Hydran retentit derechef dans la chambre. À cette entente le jeune Ange se stoppa net...

- Heu... pardon... je... je cherche rien. Balbutia l'enfant désormais immobile. Je.. je veux pas toucher à tes affaires, je.. je veux juste te montrer que la tour fournie certaines choses. Suite à ses dires, Ange tira depuis le dessous du lit, une valise, celle qu'il eusse touché avant que Hydran ne l'interroge sur ses intentions. Dedans il y a de quoi te laver, te sécher et.. le bracelet...

Le bracelet en question n'était en fait qu'un simple ruban de cuir, pourtant, tous les enfants se devaient de le porter, c'était la règle !

Plongé dans un nouveau monde... Poult10

- Rassemblement dans le hall dans trois minutes ! S'écria tout à coup une femme à la voix sèche et rugueuse depuis le couloir.

- (Inspiration de surprise)... c'est... c'est soeur Poultchéry, vite.. vite il faut se préparer. Enchaîna Ange, avant de se précipiter jusqu'à la porte. Viens... mets le bracelet et viens, prends ma... main... Ajouta le petit, alors qu'il tendait son bras en direction de son camarade.

Aïe, Hydran commençait à mal interprêtrer les gestes d'Ange... Celui ci ne cherchait pas son sac ou ce qu'il devait contenir mais une valise présente sous le lit... Maintenant il avait rendu le jeune homme tout immobile. Et dire qu'il souhaitait l'aider. Il faudrait commencer par regarder et arrêter de penser. Le laisser faire. Hydran eut donc une grimace d'excuse qu'évidemment son jeune ami ne vit pas, alors qu'il écoutait ses explications. A vrai dire les deux premieres choses n'étaient pas ce qu'il préférait faire, c'était long et sans aucun jeu possible mais cela faisait partit de la vie. heureusement que la tour y avait pensé car le petit garçon lui... avait eu d'autres soucis en tête. Quand au bracelet... voila une règle bien bizarre mais qui ne dérangeait pas Hydran. Il voulut alors se rattraper, s'excuser auprès d'Ange lorsqu'une voix le fit sursauter. C'était elle soeur Poult...quelque chose?! Pas étonnant que son ami avait peur. Rien que sa voix était terrifiante. Et d'un coup il fallut se précipiter. Hydran était pris dans la tourmente qui s'était emparé d'Ange et accourrait déjà à la porte lorsqu'il entendit la notion de bracelet.

- Ah... oui... excuse moi dit il en ouvrant la valise, attrapant le ruban et refermant le couvercle le plus rapidement possible. Je... pardon ...tout à l'heure... je...

Il comprit alors que tout ça était trop loin, ils étaient passés à un autre stade, et lui, Hydran, n'avait plus le temps pour de telles phrases. Il entoura son poignet avec le ruban puis attrappa la main de son camarade. Etrange... Ne serait ce pas lui qui devrait être devant ? Mais Ange était plus ancien ici... Lorsqu'ils ouvriraient la porte ce serait le début d'une nouvelle vie pour le jeune homme et une boule d'angoisse lui monta à la gorge.Jusque maintenant cloisonné dans la chambre, il avait pu se rassurer, mais là...

* Maman... aide moi s'il te plait... ne m'oublie pas*

Il devait être fort. Et ne pas trop montrer sa peur à Ange. Maîtriser ses réactions... il savait comment le faire, mais ici face à tant de nouveauté et d'inconnu... c'était une autre histoire.

~ Il est 12 heures 56 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J

P.N.J

Messages 64

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Sam 15 Juin - 16:52

Plongé dans un nouveau monde... Ange10

Ce que Ange redoutait arriva... Hydran fut prit de panique. Cela se ressentait aussi bien dans sa voix que dans ses émotions. Quand bien même il se refuserait à laisser son nouveau camarade en proie à la peur, c'était malheureusement une étape obligatoire dans un lieu comme celui-ci... Mais ne sachant comment s'y prendre, le jeune garçon ne trouva rien d'autre sur le moment que de prendre la main d'Hydran afin de le conduire jusqu'au hall. Sa peau était moite, à tel point qu'il manqua de l'empoigner... Comprenant alors que sa volonté de prendre sur lui était sur le point de rompre, Ange écouta son coeur plutôt que l'ordre donné par Poultchéry. Ainsi, sans vraiment comprendre sa gestuelle, le petit bonhomme enserra de ses bras son vis-à-vis qui jusqu'alors, tremblait de tous ses membres. Peut-être avait-il mal fait, peut-être que Hydran ne serait pas content... Mais Ange avait agis sous la pulsion, et non avec réflexion. - Si te plait... soit fort... c'est maintenant le plus dur, après ça ira mieux... Avait-il dit tout en croyant l'avoir simplement pensé.

- Il ne t'arrivera rien... Reprit Ange, pensant à tort que ses précédentes paroles ne furent guère entendues. Je... je parlerai pour toi, co.. comme ça soeur Poultchéry ne pourra pas te gronder si tu réponds mal. Tu veux bien dis ? Termina t-il en desserrant son étreinte.

Il était maladroit, il devait être au moins aussi perdu qu'Hydran. De plus, Ange savait que si le fantôme du couloir venait à interroger son nouveau camarade, mais que ce dernier avait l'audace de répondre à sa place, la soeur entrerait alors dans une colère noire... Effectivement, c'était mal partie. Mais que fallait-il faire par Sandrin ?!

- Une minute ! Aboya derechef la soeur Poultchéry.

À ce nouveau rappel, Ange préféra ne pas éprouver la patience que n'avait point le fantôme du couloir. Ce fut pourquoi il reprit doucement la main d'Hydran, puis ouvrit la porte. - Viens... je.. viens. Balbutia le petit. Il aurait tellement aimé dire à ce gentil pensionnaire combien il voulait être là pour lui, exactement comme ce dernier avait pu lui confier quelques minutes plus tôt. Hélas il ne le put, il n'était qu'une goutte dans l'océan, alors comment pouvait-il rassurer l'océan lui-même ? Ce fut donc sur cette note mélancolique que les deux enfants quittèrent leur chambre afin de se rendre jusqu'au hall, là ou les attendait soeur Poultchéry !

[OUT : Le jour et la nuit ~ICI~...Arrow]

~ Il est 12 heures 58 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Hydran Vélis

Hydran Vélis

Messages 31

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Sam 9 Nov - 16:45

[Suite de ]

Au moins je n'étais pas le seul à être étonné par la nouvelle de dame Agnès. Tous les enfants avaient une tête similaire et les sourires étaient nombreux. Oriée était peut être la plus difficile à définir. Je me demandais bien ce qu'elle pensait. En tout cas ce n'était pas tous les jours que pareille occasion se présentait ici c'était sur. En fait on dirait même que certains ont peur. Arrivé seulement depuis ce matin même si cela me semblait faire des années maintenant, je ne pouvais comprendre ce qui les remuait autant. J'étais heureux oui bien sur, mais je ne me rendais pas compte de la grandeur de l’événement. Dame Agnès me tira me mes pensées en voulant m'éloigner de Ange comme pour me parler à moi. Quelque peu réticent, je le laissais finalement après avoir inspecté son visage. Je n'avais pas encore vu celui ci s'animer d'une telle émotion ! On aurait dit... comme moi quand je voyais maman après un long moment d'absence oui c'est ça ! Puisque l'effet était tel j'acceptais de le laisser un instant.

Alors Dame Agnès se mit à ma hauteur et m'annonça la plus belle des nouvelles. Je retins un petit cri de joie et frappait discrètement plusieurs fois mes mains pour marquer combien j'étais content. Papa et Maman allaient enfin tout savoir !  Je murmurais un petit merci et soupirait de contentement. Des étoiles plein les yeux je regardais ensuite Ange se jeter dans les bras de dame Agnès. Alors c'était elle plus encore que la nouvelle qui le rendait si content ? La voir ? ou bien était ce son annonce qui poussait mon ami à se comporter ainsi ? Je ne pouvais pas deviner. Mais Ange était joyeux c'était bien le principal.

*Papa et maman, papa et maman, papa et maman fredonnais je en pensée avant de prendre en compte une autre partie de la phrase de dame agnès. Elle a dit combien ? 5 jours !! ohhh c'est long...*

Prenant seulement maintenant en compte cette information je perdis momentanément mon grand sourire. C'était quand même beaucoup... non ? mais lorsque mon regard se posa de nouveau sur Ange, alors que dame Agnès nous souhaitait une bonne nuit, je me souvins de ce qu'elle m'avait raconté pour lui. En fait non, cinq jours ce n'était rien comparé au temps depuis lequel il était ici. Et les autres aussi. Alors j'y arriverai, je n'avais pas à m'inquiéter ! Et voilà que je retrouvais déjà le sourire. Nous étions installés à présent mais même moi qui était très difficile au niveau nourriture, le repas passa en un éclair, tout me paraissait bon d'un coup... En fait il suffisait de regarder Ange. Je ne lui avais pas parlé, il avait tellement l'air sur son petit nuage j'avais peur de le ramener à la réalité. Aussi ce fut seulement une fois que nous dûmes nous rendre au dortoir que, prenant sa petite main, je lui adressais la parole.

- C'était vraiment bizarre comme soirée non ? j'ai jamais eu aussi peur avec le monsieur et soeur Poultchéry, mais dame Agnès Wow... c'était magique. Toi aussi tu avais l'air content. Tu en penses quoi que l'impératrice vienne demain ?

J'étais surexcité. Trop d'émotions en trop peu de temps. C'était sur j'avais perdu au moins quelques neurones dans l'affaire. Je voulais vraiment savoir ce que mon ami pensait de tout ça. J'essayais aussi de ne pas trop me concentrer sur papa et maman sinon je trouvais que c'était vraiment loin 5 jours quand même... malgré ce que j'avais dit tout à l'heure. Alors autant penser à demain. C'était plus près. Et puis papa et maman allaient être au courant et venir, je n'avais qu'à tenir avec Ange. Un petit bâillement me traversa. Il était vrai que la journée avait été bien plus mouvementée qu'à mon habitude. En fait j'étais heureux que demain soit différent. Je n'avais pas trop envie de revivre la journée d'aujourd'hui plusieurs fois. La tête des élèves pendant le repas me revint alors.

-Elle en faisait une tête Oriée...
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J

P.N.J

Messages 64

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Mer 13 Nov - 17:47

Plongé dans un nouveau monde... Ange10

Effectivement, cette soirée fut des plus étranges. Un ascenseur émotionnel dont on se passerait bien, sauf quand le final était comme celui-ci. Dame Agnès, rien qu'au murmure de son prénom Ange était tout excité, alors la toucher, la sentir... l'entendre. C'était la lumière dans les ténèbres ! Mais il fallait relever une autre bonne chose, ils étaient à présent dans leur chambre, soit un véritable havre de paix. Habituellement, Ange accourait se réfugier sous les couvertures, mais en présence de son nouvel ami, son seul ami, le petit garçon n'en fit rien et se contenta de sourire à ce dernier qui lui parlait de l'Impératrice. L'Impératrice ? Se répéta Ange tout en affichant un air aussi inquiet que si il avait oublié ses devoirs alors que le professeur les lui demandait... L'impératrice... ah ! mais oui ! Cela lui revenait maintenant, Dame Agnès en avait parlé. L'enfant était tellement captivé par le son de sa voix qu'il ne chercha guère à en détacher les syllabes. Donc elle arrivait demain. Hein ? ah bon ? Martelé par toutes ses interrogations intérieures, Ange laissa sa mâchoire se décrocher avant d'inspirer bruyamment. C'était la surprise pour lui...

- Pa... pardon. Bafouilla le garçonnet. J'avais pas écouté quand Dame Agnès l'a annoncé. Ça lui plaisait bien "Dame Agnès", ce terme la différenciait de manière évidente des autres soeurs de la tour, et comme il ne pouvait pas dire "Maman"... Hydran l'avait bien choisi. Je sais pas pour l'Impé.. l'impé.. ratrice, il n'y que Maître Zoltos qui en parle parfois. Mais si elle vient c'est que c'est imp.. portant.

Puis vint la remarque apparemment pensée toute haute par Hydran, soit la tête qu'affichait Oriée lors de cette même annonce, il appuya bien sur le fait que cette expression ne lui ressemblait guère. Ange était bien désolé, car il n'avait pu la voir. Même si le temps lui avait appris à vivre avec sa cécité, le jeune garçon aimerait parfois que les images jaillissent dans son esprit autrement que par le rêve. Ainsi, lui aussi aurait pu éventuellement sourire au visage surprit d'Oriée, cette fille qui n'avait eu de cesse de le tyranniser, et ce, même en présence d'Hydran. Alors l'apercevoir effrayée à son tour sonnait comme juste dans le coeur de Ange. Bien entendu, il ne pouvait pas savoir pourquoi, mais à ce moment précis, il n'y attachait guère d'importance.

- Elle a peut-être peur que l'Impé.. ratrice la gronde. Proposa l'enfant avant de sourire bêtement.

Avec toutes ses bêtises, le jeune garçon n'imaginait pas autre chose. Allant s’asseoir sur le bord de son lit, Ange se laissa de nouveau embrumer par les souvenirs encore frais de Dame Agnès, sa maman. Il aimerait parler avec Hydran afin d'éponger toute cette journée, mais il ne parvenait point à s'en détacher. Son minois était serein, presque heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Hydran Vélis

Hydran Vélis

Messages 31

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Sam 7 Déc - 17:21

Je m'étais assis sur mon lit, un peu perdu dans mes pensées. Non mais sérieusement, comment faire face à tant d'informations, de changements, de folies, en un seul jour et ce pour un enfant de mon âge ? En fait, je sentais une grande fatigue s'emparer de mon être. L'adrénaline était encore présente mais seule elle me tenait éveillé. Ce fut alors que Ange me répondit. Je vis bien qu'il avait l'air perdu. Ah ? il n'avait pas écouté ce qu'avait dit Dame Agnès ? Il était peut être trop occupé à lui faire un câlin... moi si je voyais ma maman, ben je l'écouterais pas, je lui foncerai dessus comme Ange il l'a fait avec Dame Agnès. Du coup je hochais la tête, oubliant temporairement la cécité de mon ami. Je me doutais bien qu'il ne savait pas. Mais si il n'y avait que maître Zoltos qui en parlait ça voulait dire que...

- Elle est jamais venue avant l'impératrice ? je pensais que ça devait arriver de temps en temps, alors c'est pour ça que tout le monde était si étonné...

Je réfléchissais à voix haute mais en même temps, ça pouvait apprendre des choses à Ange puisqu'il n'avait pas pu assister à la scène. C'était dur de s'imaginer à la place de mon ami parce que je voyais tout moi... alors perdre les images, et n'avoir que le reste... j'en fis une grimace. Oui c'était trop compliqué. J'eus alors droit à un beau sourire de Ange alors qu'il répondait à ma dernière pensée concernant Oriée. Je souris alors qu'il me répondit. Oui Oriée méritait certainement de se faire gronder elle devait avoir peur vu sa tête... Enfin... c'était quand même étrange. Mais tant pis, je m'en fichais un peu à vrai dire. Je regardais alors le jeune garçon qui partageait sa chambre avec moi.
Ange aussi s'était assit sur son lit, il avait l'air complètement rêveur. En fait je crois que je ne l'avais jamais vu si... enfin, comment dire, en paix. Calme, en sécurité. Comme moi, dans ma maison, avec papa et maman.

Je repensais alors au dessin qui était sous mon oreiller.... je le pris, et alors toute la tension accumulée dans journée, tout ce que je venais de vivre, en bon comme en beaucoup plus compliqué, se mit à bouillir dans ma tête. Je sentais déjà les larmes qui s'accumulaient au bord de mes yeux. J'avais fait de mon mieux pour tenir jusque là, jusqu'au retour dans cette chambre, cette bulle dans laquelle mon inconscient savait que je pouvais me décharger. Les larmes commencèrent à couler le long de mes joues et bientôt je ne vis plus le dessin, tout était flou. Je revoyais la journée se dérouler dans ma tête... Mèmère, le voyage, l'arrivée, ce sentiment d'abandon... la rencontre avec Ange, l'horreur de soeur Poultchery,... tout. Et ce tourbillon se transforma en sanglots que je ne pus retenir. j'éloignais instinctivement le dessin pour ne pas le mouiller puis je remontais mes jambes sur mon lit et les entourait de mes bras. Posant ma tête dans le creux formé je laissais se déverser ce flot incessant de peur, d'angoisse, de retenue qui avait couvé toute la journée.

* Maman... papa... je... elle m'a abandonné... ma maison... j'ai peur,... *

Je tremblais, incapable de me raisonner. Ce genre de crise m'arrivait rarement à la maison sauf quand vraiment j'étais terrorisé. Il fallait bien quelques minutes de pleurs intenses avant que je ne puisse agir. Pourtant j'essayais de toutes mes forces. Je savais que Ange était là et que je ne devais pas réagir comme ça devant lui.  En plus Dame Agnès m'avait demandé de prendre soin de lui ! Je devais être fort, pourtant... là c'était trop dur, j'étais perdu dans cet endroit inconnu. J'étais tellement désolé de n'être pas à la hauteur, de penser uniquement à moi alors que pour mon ami aussi la journée avait été rude et qu'en plus lui, il n'avait pas de famille qui l'attendait. Je devais me calmer, penser à lui, respirer...

-Pa...pardon...An..ge Dis je entre deux sanglots. Je...je... suis...pas aussi... fo...fort...que toi...

J'avais comme de grands hoquets, essayer de parler en pleurant n'était pas la meilleure des idées mais je ne pouvais pas laisser Ange sans rien dire, il allait encore être mal à cause de moi sinon. Néanmoins ces larmes, elles me faisaient du bien. Je sentais que mon coeur, comme mon corps s'allégeaient. Mes pensées étaient plus claires. Je me concentrais alors sur le positif comme le capitaine me l'avait appris. Lui qui était si courageux. Papa et maman étaient au courant. Ils allaient venir. Dame Agnès me l'avait dit. Déjà mes sanglots se firent moins puissants. Et puis ici, j'avais un ami. Ange. J'allais le sortir d'ici avec moi. En attendant, on allait s'en sortir. Je devais veiller sur lui. C'était ma responsabilité. Ma respiration se fit plus lente. Les tremblements avaient cessés. Je pleurais encore mais c'était plus... doux. Alors je relevais une nouvelle fois la tête, attentif à ne pas laisser Ange dans le flou.

-Je crois...que...que ça va mieux... je... c'était pas... enfin la journée... mais toi tu es là. Je suis... content...
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J

P.N.J

Messages 64

Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1Hier à 16:51

Plongé dans un nouveau monde... Ange10

Littéralement englué dans le souvenir de ce petit moment avec Dame Agnès, Ange ne put que se laisser surprendre lorsqu'il entendit ce fameux reniflement qu'il lui arrivait bien trop souvent de faire. Lorsqu'il se retrouvait seul dans un coin, dans les toilettes ou encore tard le soir sous la couverture, le petit garçon évacuait toute sa peine, ses angoisses et nombre d'émotions qui le saturaient au jour le jour... Sans ces larmes, il serait incapable d'affronter la vie qu'il menait à Atminam. Conscient d'être observé, Hydran se fondit en excuses en dépit de son incapacité à pouvoir parler comme il le voudrait. Le coeur noué et la gorge serrée, Ange se leva, s'approcha doucement, grimpa à quatre pattes sur le lit de son ami avant de lui enlacer le cou avec toute la tendresse que seul un véritable ami pouvait témoigner. Les mots n'avaient pas leur place dans ces instants... Hydran s'apaisa peu de temps après, il voulait être fort, mais quelle force y avait-il à être comme Soeur Poultchéry ? Car si il y avait bien une personne qui n'éprouvait rien ici, c'était bien elle. Bien entendu, Ange était incapable de penser cela de son ami, ses perles salines étaient donc pour lui parfaitement légitimes, et ce, même si pour le consoler il se devait de larmoyer également.

- Pour...pourquoi di..dire pardon... tu n'as ri..rien fait de ma...mal. Répondit le petit avec un hoquet similaire à celui de Hydran.

Il ne leur fallu guère plus de deux minutes pour éponger une longue et intense journée. Certains auraient pleurer toute la nuit, d'autres seraient partis en crise d'angoisse. Peut-être l'auraient-ils fait séparément, mais ensemble, Ange et Hydran semblaient être capable de tout affronter ! Et bien qu'ils n'en savaient rien, cette force qui les unissait demeurait aussi solide qu'une liane tressée. Chacun reprenant une place assise un peu plus conventionnelle, les deux garçons sursautèrent lorsque des grattements se mirent à parcourir l'arrière de leur porte... On aurait dit de petits ongles trop timides pour se faire plus bruyants, comme si la personne de l'autre côté tenait à démontrer sa présence, sans pour autant oppresser les résidents. Un "knock knock" façon "gratte gratte...", puis une voix toute légère s'éleva, et malgré le timbre ô combien différent qu'elle revêtait, Hydran comme Ange n'eurent aucun mal à reconnaître Oriée... D'abord choqué, le jeune aveugle finit par s'en aller rejoindre ladite porte avant de se laisser envahir par une bien étrange curiosité. Peut-être faisait-il une erreur, peut-être que non, mais il décida de lui ouvrir...

Plongé dans un nouveau monde... Oriee10

Se faisant, le faible éclairage de la chambre suffit à révéler un visage impassible, trahit par une larme qui roulait de chaque côté de ses joues. Seule, la jeune fille ne cherchait point à violer leur espace, figée sur le pas de la porte elle demeurait là, cachée derrière un masque de cire dans un silence morne qui ne lui ressemblait guère. Ses yeux bleus voguaient entre Hydran et Ange qui lui faisaient face. Par moment, son menton se retroussait nerveusement par le biais de micros secousses. En dépit de cette haine permanente qu'elle imageait par son air de peste, ses lèvres accusaient une profonde tristesse. Et sans que rien ne les ai préparé, les enfants assistèrent à une soudaine crise de larmes ! Plongeant ses traits meurtris dans ses mains, Oriée ne put retenir plus longtemps ses sanglots... Ange n'osait pas bouger, cette fille l'avait tellement tourmenter qu'il pourrait s'agir d'un énième traquenard. Bien que jamais encore elle n'avait pleuré en sa présence.

- Je suis désolée... Murmura t-elle soudainement d'une voix tremblante. J'ai été méchante... trop méchante. Méconnaissable, Oriée retira ses mains inondées par son chagrin. Je n'étais pas comme ça avant... mais je sais pourquoi je le suis devenue. Ça n'excuse pas tout ce que j'ai fait, et rien n'excusera jamais ce qu'on m'a fait ! Ses yeux rougis fixait désormais Hydran qui était le seul à pouvoir la voir comme elle le voyait. Toi tu tiens absolument à revoir tes parents, et je te le souhaite de tout mon coeur, du moins ce qu'il en reste... Termina t-elle en chuchotant. Alors que moi, je ne suis plus très sûre de vouloir revoir les miens...

Ceci étant dit, la jeune fille brisée tourna les talons alors que ses sanglots reprenaient. Si elle était venue là, c'était parce que seul Ange l'avait connu sous un jour meilleur. Et comme Hydran s'y trouvait également, cette histoire de géniteurs ne pouvait être éludée, puisque c'était justement la source de toutes ses larmes. Le fait d'apprendre d'un coup que sa mère allait venir demain perturba Oriée jusque dans les fondements de son âme. Sa vie d'autrefois venait de la rattraper en un éclair, et l'écart de ce qu'elle fut et était aujourd'hui lui explosa en plein visage ! Elle avait tellement honte...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Plongé dans un nouveau monde... _
MessageSujet: Re: Plongé dans un nouveau monde...   Plongé dans un nouveau monde... Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Plongé dans un nouveau monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrune :: ~ LES TERRES DE BRUME ~ :: Atminam :: La tour d'Atminam :: Premier niveau : Le caprice :: Dortoirs-
Sauter vers: