AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Vous ne pouvez pas vous inscrire sur ce forum !

À savoir que seuls les membres ayant signés le pacte Des Sept Destinées,
auront le libre accès sur Astrune.




Les Sept Destinées ~ICI~



Partagez | 
 

 Une course pour la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages 22

MessageSujet: Une course pour la vie   Lun 15 Avr - 12:11

(Mina, Pheare et Ydris viennent de Ici )

Leur stratège avait opté pour une formation en colonne chacune tenant l'épaule de celle de devant afin de ne pas la perdre. Evidemment Mina était la seule à voir dans le noir. Toutefois avant que la course ne commence, Ydris fit signe à la vampire de rester là un instant. Elle ne pouvait la laisser avec ce bras... Les êtres de sa race avaient un pouvoir de régénération mais si la prêtresse pouvait accélérer les choses.... Elles auraient besoin de toutes les forces possibles pour la suite.

-Mina, je n'en aurait que pour un instant, cependant je souhaiterai aider à la guérison de votre bras, est ce possible ? je veux dire, votre constitution le permet il ?

Ainsi si cette femme au caractère difficile se laissait faire, Ydris placera sa main au dessus de la blessure et laissa sa magie agir. C'était la seule chose qui n'avait pas changé. Les dommages en surface pourraient s'en trouver guéris et au niveau interne, il pouvait y avoir de l'amélioration. Après tout c'était le moins que la prêtresse pouvait faire après avoir blessé la jeune femme. Cela ne prendrait pas très longtemps. Cependant il lui fallait l'accord de Mina. Et surtout il fallait que cela reste dans le domaine du possible. Ydris n'était pas familière du tout avec les vampires et ne savait donc pas si leur chair pouvait être soignée de la même manière que la leur. Mais qui ne tentait rien ne possédait rien, donc il lui fallait bien se renseigner.

*Et si je... Enfin... si elle me prenait un peu de sang... cela pourrait l'aider ?*

Cette pensée la rendait malade mais... Mina avait dit savoir se tenir, raah si elle ne l'avait pas proposé c'est que peut être elle ne pourrait s'arrêter ? La prêtresse jugea plus prudent pour le moment de ne rien ajouter, mais il se pourrait qu'en cas d'urgence...
Bref, une fois cette courte besogne terminée si toutefois elle avait lieu, Ydris reprit place entre les deux femmes, et plaça de nouveau sa main auparavant imposée de force, sur l'épaule de la femme vampire. lorsqu'elle qu'elle sentit la pression de celle de Pheare sur sa propre épaule elle informa Mina qu'elles étaient prêtes. Une course dans le noir total. Voila qui était partit ! Et si Ydris se sentait mal à l'aise de s'en remettre totalement à la jeune femme devant elle, elle se rappela le plaisir éprouvé lors du grillage de ces saletés mangeuses de cerveau. Cela suffisait à lui donner la force d'avancer, de faire confiance, et de continuer dans ce boyau qui les menaient on ne savait où.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 31 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 53

MessageSujet: Re: Une course pour la vie   Dim 2 Juin - 16:48


Il était bizarre d'imaginer cela d'un Vampire, mais Mina se languissait de revoir la surface, soleil ou pas soleil ! Elle n'avait que trop vu les tréfonds obscurs et ses immondices. Bien entendu, comme si cela ne suffisait guère, voilà que la Drow Ydris venait l'ennuyer avec sa magie ! Elle disait vouloir lui soigner le bras... Mina ignorait alors si c'était dû au manque de nourriture ou si elle était née sous le signe de la bêtise, mais en aucun cas elle ne pourrait la restaurer. Et ça se disait prêtresse ! La prédatrice était pourtant certaine d'avoir lu quelque part que les illuminés se démarquaient des autres par leur savoir. Bah, après tout c'était une Drow, et mis à part les araignées et le sang, pas grand chose d'autre n'était à même de capter leur intérêt. L'heure de la leçon avait donc sonner pour Ydris...

- Je me demande si vous mordre serait synonyme de m'empoisonner, prêtresse ?! Rétorqua durement Mina. Dois-je vous rappeler que je suis un Vampire, et qu'à ce titre je ne suis point vivante ?! Votre magie curative n'a d'existence que pour la chair mortelle. Je vous suggère donc de soigner votre carence en culture, si toutefois nous en réchappons !

La Drow avait parfaitement le droit de s'y méprendre, mais Mina était bien consciente de ses bonnes intentions. Seulement, à l'heure présente, ce petit voyage à travers l'Ombre-terre commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Il fallait s'en aller d'ici, et le plus tôt serait le mieux. Prenant ainsi la tête du peloton comme elle l'avait précédemment ordonné, le Vampire qu'elle était se mit à courir avec à sa suite ; Ydris puis Pheare. Toutes trois en file indienne, sillonnaient le boyau semblant sans fin. De plus, elle n'était pas tranquille, car en suivant cette direction, elle faisait aveuglément confiance à l'Humaine qui, quelques instants plus tôt, était désireuse d'éradiquer ces monstres. Hélas, comme pour Ydris et Pheare, elle n'avait guère le choix de prêter foi à leur sens, sincère ou non...

-*Si cette Pheare a osé me tromper, je me calmerai en lui arrachant la tête d'une seule main !*

La course dura bien quinze bonnes minutes avant qu'une lumière, aussi faible fut-elle, ne daigne paraître... À cette constatation, Mina ralentit le pas, cela pouvait être aussi bien une sortie qu'une autre couveuse ! Pas optimiste pour un sou en ce qui concernait la chance du au Destin, la Vampire se préparait à toute éventualité, et plus particulièrement ; au combat ! Par ailleurs, un hurlement semblant venir d'un autre monde finit par la convaincre sur ce dont elle doutait.

- Pheare ! Aboya t-elle soudainement après s'être retournée. Si cette alcôve renferme un autre de ces nids, ce sera la dernière image que vous verrez !


Pourquoi fallait-il toujours qu'elle menace ?! Jamais Pheare ne ferait quelque chose de mal, et encore moins mentir. Ainsi donc, las du caractère irritable de Mina, la jeune femme passa devant la Vampire sans mot dire afin d'être la première à entrer dans cette nouvelle pièce à l'odeur particulièrement nauséabonde. La couveuse d'avant puait ça c'était une certitude, mais là... c'était pire encore ! Pheare avait l'impression qu'on y avait empilé des centaines de cadavres et qu'on les avait laissé pourrir là. Mais dans ce cas, d'où serait venu le hurlement de tout à l'heure ? -*J'espère sincèrement que ce n'est pas ce à quoi je songe...* Espérait secrètement la jeune femme. Lorsque tout à coup, un bruit sourd suivit d'une vibration semblable à un tremblement de terre, ne fasse s'effriter une partie du plafond surplombant le petit groupe ! Un bruit qui se répéta à plusieurs reprises ! Non, cela ne ressemblait guère à des explosions ou autres perturbations naturelles, ça s'apparentait plutôt à... des pas !

- Il y a quelque chose là ! Finit-elle par dire d'une voix grave.

- Je peux le dire assise vous savez ! Se moqua Mina qui avait perçu exactement les mêmes choses, exception faite de l'odeur. Poussez-vous de là ! Ajouta t-elle avant de passer la tête dans l'embouchure qui donnait sur l'alcôve.

Tout ce qu'elle réussit alors à voir, ce fut un amas de chair ressemblant grossièrement à un pied... À première vue, le monstre qui se trouvait là devait bien faire dans les sept mètres de haut. Ce qui signifiait que si c'était une entrée et donc fatalement une sortie, cette chose devait en être le gardien !

- Qu'avez-vous vu ? Demanda spontanément Pheare alors que Mina se retirait de l'ouverture.

- Un jarret géant, pas de quoi faire dans sa culotte !

- Un quoi... ?

- Rien, on dirait juste un morceau de viande avec des panards ! Toutefois, il va nous falloir l'abattre si nous voulons passer, car tout me laisse croire que cette horreur garde cette pièce, et donc que si porte il y a, elle demeurera close tant qu'il vivra !

À son tour, Pheare voulut mettre une image sur ce qu'elle ne cessait d'entendre et ressentir...



¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 22

MessageSujet: Re: Une course pour la vie   Lun 10 Juin - 8:33

Ydris ressentit immédiatement le mépris ou bien était ce du dégoût ? de la part de Mina. La prêtresse en pris pour son grade. Evidemment elle n'avait pas pensé que les vampires étaient...morts. Oui elle était peu habituée à les côtoyer. A vrai dire Mina devait bien être la première. La jeune femme ne répondit rien, pas la peine d'agacer cette mangeuse de sang qui manifestement perdait patience de plus en plus vite. Néanmoins elle hocha la tête démontrant ainsi qu'elle avait compris. Ydris se rendait surtout compte que sortir était pressant, et qu'elle n'avait plus du tout envie de proposer ne serait ce qu'un peu de son sang à Mina.  La colère en elle était des plus visible et ce, même sans empathie. La course repris donc, dans la direction indiquée par les sens de Pheare. Une course à l'aveugle... le quart d'heure qui suivit fit figure d'au moins une heure pour la drow. Elle mourrait d'envie de voir le jour, et surtout la lune. Pourvu que l'humaine eut une bonne intuition. Enfin une lumière se présenta devant et le rythme ralentit. Mais était ce de bonne augure ? un autre de ces nids ou la sortie ? Un hurlement convainquit Ydris qu'un combat les attendait là bas. Et la vampire d'en rajouter une couche. La drow émit un long soupir. Autant se taire, cela ne ferait qu'empirer les choses mais elle n'en pensait pas moins à vrai dire. L'humaine alla voir la première, non loin car un bruit l’arrêta. D' accord les pas et le hurlement indiquaient qu'une chose vivait là bas. Mina perdait patience, et après une énième remarque passa la tête dans la pièce. Les  explications furent courtes et bien trop floues pour Ydris. La femme vampire ne pouvait donc pas parler comme tout le monde ?

- Bien... si c'est un gardien, ou quoi que ce soir d'autre, nous n'avons pas le choix, il faut engager le combat. A votre description  je pencherais pour une attaque de front. Elle fit un pas dans la direction de la pièce. Devons nous procéder par surprise? au vu de son hurlement cette créature pourrait attirer tous les bouffeurs de cerveau par ici...

Non Ydris ne souhaitait pas diriger, s'en remettant à Mina pour la stratégie. Elle évoquait ses pensées simplement. Puis, afin de savoir à quoi elles allaient devoir se confronter elle passa à son tour sa tête dans l’alcôve. Là elle ouvrit de grands yeux avant de plisser les narines. L'odeur était difficilement soutenable mais son attention était bloquée sur l'apparence du gardien. Quelle chose immonde ! Qu'était ce au juste ? un amas de chair rassemblé en une énorme boule à laquelle on aurait collé deux bras et deux jambes de personnes différentes... Le tout très sanguinolent. Y avait il au moins une tête? Ydris crut apercevoir ce qui pourrait être un oeil, et des dents.... mais ces dernières étaient un peu présentes partout. Quant à la bouche, la... chose ne pouvait que hurler voila qui était clair.

*Et si... c'était ce qu'il restait de leurs proies après s'être repues de leur cerveau? Par Azura non... c'est impossible et nous aurions pu venir grossir cette immondice ?! Comme s'ils s'étaient amusés à empiler et fusionner des corps... Ces saletés sont aussi immondes que Lolth et ses arachnides! les morts ont le droit à la paix!*

Ydris admettait tout à fait la torture, le combat, la mort, le besoin de profiter des gens, mais une fois la mort survenue, il était inconcevable dans son esprit de se servir encore de ce qu'il restait de la personne ! c'était une question d'honneur. La prêtresse se retira pour revenir dans le couloir où se trouvaient toujours ses deux compagnes. Le visage de la drow était troublé, la colère déformant ses traits. Elle voulait en finir maintenant ! Délivrer ces restes de chairs que les bouffeurs de cerveau n'avaient pas la décence de laisser tranquille. Portant la main sur la garde de son épée, elle dégaina Fënaro. Le culte de  la déesse Azura avait quelque peu changé la drow. Elle mettait un point d'honneur au bon déroulement de chaque chose, et possédait des valeurs inconnues à ses sœurs de race. Pourtant elle aimait toujours tuer, se battre, et voulait se venger de leurs homologues à la peau pâle, mais de façon loyale.

-Je suis prête, si la sortie est par ici, alors finissons en.

Elle croisa le regard de chacune, s'arrêtant sur celui de Mina qui donnerait surement l'ordre d'attaquer ou non. Pas la peine d'évoquer à haute voix ses ressentis. La vampire n'en aurait cure et l'humaine... la prêtresse n'en savait rien mais préférait garder cela pour elle. sa colère suffisait à exprimer le nécessaire. Le temps n'était plus à la parole mais à l'action.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 51 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 53

MessageSujet: Re: Une course pour la vie   Dim 16 Juin - 15:07


L'adoratrice d'arachnide se trompait ! À savoir que comment cette chose pourrait attirer les dévoreurs d'intellect par le son, alors qu'elles même ignoraient tout de l'existence de ce monstre avant d'en être au plus près ? Puis honnêtement, ils n'avaient pas besoin de cette immondice pour les embusquer, puisque l'entité de ce domaine pouvait lire dans leur pensée. Mina n'était plus vraiment à même de livrer bataille, ainsi fut-elle soulagée lorsqu'elle entendit Ydris avouer son empressement d'en découdre avec le gardien. Et pour cause, si il aurait fallu en plus qu'elle les motive, l'échec aurait été alors inéluctable. Quant à Pheare, il suffisait de la regarder pour comprendre qu'elle était en pleine forme et que le combat ne lui faisait pas peur. Cette Humaine était... étrange. Cependant, l'heure n'était plus aux interrogations, par ailleurs, la créature avait beau être immense et massive, ça n'en demeurait pas moins que de la chair ! Pourtant, la Vampire n'était pas tranquille, car si la bataille venait à s'éternisée, toutes trois seraient perdues.

- Non, oubliez l'effet de surprise, nous ne pouvons plus nous permettre de faire dans la dentelle ! Répondit Mina sur un ton relativement posé. Pheare, je vous laisse au bon soin de l'engagement, charcutez lui les membres inférieurs. Ydris quant à vous, emboîtez lui le pas, et faites de même ! Ne cherchez pas à user de votre magie, surtout la lumière, inutile de rendre la chose plus dangereuse en la changeant en torche vivante. La Vampire laissa entendre deux nouveaux cris du monstre avant de reprendre. Moi je vais rester ici, je serai beaucoup plus utile à vous appuyer avec ma télékinésie en plus de surveiller la possible arrivée d'autres poulpes !

Se priver d'un combat aussi palpitant était d'une torture sans nom pour Mina. Mais après tous ces siècles d'existence et de batailles livrées, la prédatrice avait appris à être rationnelle. Ydris et Pheare allaient donc devoir se débrouiller sans la présence physique de la Vampire, mais au vue de l'expression honteuse que celle-ci affichait, il était tout bonnement inconcevable que l'Humaine et la Drow puissent croire que Mina cherchait à se dérober.

- Prenez garde à ses mains, il cherchera très certainement à vous étreindre. Ajouta la prédatrice, tout en se positionnant face à la pièce où résidait le monstre. N'oubliez pas, les jambes en priorité, mais si toutefois vous en avez l'occasion, tranchez lui quelques phalanges ! Les dernières recommandations prononcées, Mina n'eut plus qu'un mot à dire, ou plutôt... à hurler. CHARGEZ !


Du visu de Pheare, Mina n'avait pas besoin de se sentir honteuse, puisque sans elle, toutes deux seraient déjà mortes ! De plus, l'état de son bras était une évidence même quant à son incapacité au combat. Quoi que Ydris pouvait penser sur le sujet, la jeune femme avait toute confiance en la Vampire. Ce fut pour cette raison que lorsque cette dernière s'écria de charger, Pheare ne se fit point prier et fonça droit sur la jambe gauche du monstre lance en main ! Cette stratégie de vouloir priver la chose de ses membres inférieurs était le meilleur moyen pour en finir. Et pour cause, une fois qu'elle sera rétamée, les filles pourront alors faire de même avec ses bras, et ce, avant de lui creuser le tronc ! Car à coup sûr, un coeur battant se trouvait en sa matrice.


Dépourvue de la moindre conscience, la chose ne chercha guère à parer le premier assaut de Pheare. De ce fait, la jeune femme put sans mal transpercer la rotule du monstre. Un cri retentit alors, comme si plusieurs personnes venaient de souffrir les milles morts. Ne se laissant point distraire, Pheare poursuivit son acharnement sur cette pauvre jambe gauche qui déjà commençait à se disloquer. Ca n'allait pas être si simple... d'accord la chair était fragile, et les articulations ordinaires, mais l'immensité de la créature changeait tout ! Quand soudain, un hurlement s'éleva dans les air avec une telle intensité que même le granit ne pourrait y résister ! Pheare en tomba à genoux, c'était comme si son cerveau allait littéralement exploser dans sa boite crânienne. Bon sang ! Ne pouvait-il pas simplement chercher à la frapper au lieu de crier ?! À quoi rimait cette imbécillité ?!

Pas si débile que ça songea Mina depuis son boyau. Elle aussi souffrait à la tête, mais ça demeurait supportable étant donné la distance. Seulement, lorsqu'elle constata que les parois alentours commencèrent à s'ébrécher, elle comprit ! Puisque le monstre ne cessait son hurlement, et qu'il n'y avait apparemment aucun moyen pour le faire taire, son but était donc de faire s'effondrer cet endroit !

Au bout de quelques secondes, tout se mit à trembler, des fragments de roche se décrochaient du plafond, menaçant de blesser voir d'écraser quiconque se trouveraient dessous. Mina pouvait toujours revenir sur ses pas et ainsi échapper à la fatalité, mais elle n'en fit rien ! À la place, elle rassembla ses quelques forces, puis fonça tête baissée sur le monstre quand tout à coup ! Un souffle la projeta en arrière ! Heurtant violemment un mur, Mina demeura sonnée quelques instants. Le peu qu'elle put voir ne fut que poussière rocheuse, le monstre quant à lui, avait laissé place au silence.

Il faudra attendre que le nuage de roche retombe afin de pouvoir analyser la situation. Trois minutes y suffiront, ce qui permettra à Pheare, qui elle aussi avait été éjectée, de reprendre ses esprits. Et quelle ne fut pas sa stupeur en constatant qu'un énorme pique raccordé à une étrange machine avait traversé le monstre dans son milieu ! Cette espèce de foreuse logée dans l'amas de chair tournait encore, preuve que cet engin était contrôlé par quelqu'un... ou quelque chose. Mina quant à elle demeurait immobile, se demandant comme Pheare ce que pouvait bien être ce machin de métal. Une réponse qu'elles pourront bientôt avoir, puisque de cette machine venait de s'extraire un homme ridiculement petit. Il semblait jurer dans une langue inconnue, apparemment il n'était pas prévu que son jouet entre en contact avec l'immondice.... c'était à mourir de rire !


Il avait donné sa parole, il était certain qu'une partie des tréfonds leur était inconnu ! Par la pierre ! pourquoi fallait-il qu'il soit poissard à ce point là ?! Qu'avait-il bien pu faire à ses ancêtres pour mériter ça ?! Gulio en avait ras le cigare ! À savoir que sa précédente tentative l'avait mené jusque dans une nappe phréatique, où il manqua d'y perdre la vie. Sans oublier qu'il lui avait fallu réparer Sanile, sa machine. Puis c'était quoi ce machin d'abord qui désormais demeurait suspendue sur la foreuse ? L'odeur était indescriptible, au même titre que son image d'ailleurs. Sans doute un nid de monstre, encore...

- Dokoleta mikida baro ! Râla Gulio qui s'approchait du monstre depuis le dessus de Sanile.

- Tu es qui toi, le riquiqui ? S'écria Mina depuis le bas.

- Haa ! Laissa t-il s'échapper, loin de s'imaginer que des gens pouvaient se trouver dans pareil endroit. Tu as chance que j'appris langue d'Oublié, dame ! Que tu faire là, et que ce bolok est ?! Termina Gulio en pointant la masse de chair de son gros index.

- On ne ne nous a pas laissé le choix, et je ne suis pas toute seule, si toutefois tu sais compter ?! Rétorqua la Vampire avec sa fougue habituelle.

- Ha ha, mais très bien moi savoir compter. Jal, wok, tep... c'est bon ça, tu es tep dame ! Répondit amicalement le Nain. De où quel endroit tu venir ?

- Que l'une de vous prenne la suite, je n'ai pas envie de le vider avant que l'on ait plus d'informations, juste parce qu'il m'aura trop énervé. Marmonna Mina à l'attention de Pheare et Ydris.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 57 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 22

MessageSujet: Re: Une course pour la vie   Mer 7 Aoû - 20:13

Allez il était temps d'en finir. La prêtresse ne supportait guère la vue de cette immonde créature constituée de... restes humains. C'était contre nature et cela répugnait la drow. Cependant elle écouta attentivement Mina. Celle ci énonçait la stratégie à adopter, droit dans le tas   en résumé mais par le bas. Elle hocha la tête à la mention de non magie. Enfin lorsque la prédatrice expliqua son propre rôle la dedans avec une moue des plus compréhensible, Ydris ressentit également ses émotions. Il était clair que pour Mina c'était horrible que de ne pouvoir participer au carnage ! D'ailleurs pourquoi cherchait elle à se justifier ? son bras la gênait et de plus sans la vampire les deux autres n'en seraient pas là. La confiance de la prêtresse en Mina était acquise aussi à son cri elle fonça derrière Pheare. Puisque l'humaine, la lance en avant, était en direction de la gauche, Ydris partit vers la droite. Fënaro fendit la frêle cuisse du monstre. mais quel cri s'en suivit ! Un instant passa et Ydris se reprit, s'acharnant sur l'articulation qui reliait les deux os de la créature. Un autre cri, bien plus puissant. L'adoratrice d'Azura sentit son cerveau en feu et se recroquevilla sur elle même accroupie.

*Mais qu'est ce que c'est que ça ? A quoi cela rime t'il ? Je ne tiendrais pas longtemps avec un son pareil*

C'est alors que tout commença à trembler et que la prêtresse compris la volonté de cet être... les engloutir tous, lui compris... Déja les parois s'effritaient, et Ydris vit Mina s'élancer dans la salle. Elle voulut lui crier de rester là bas, après tout, il resterait peut etre une chance à la vampire après l'éboulement... mais elle se sentie projetée dans les airs et son dos rencontra le mur le plus proche avec une force telle qu'elle fut sonnée et désorientée.

*Aoh.... Par Azura qu'est ce qu'il s'est passé,... ou suis je ? ah oui... les bouffeurs de cerveau mais... on se battait et puis tout tombait et après....*

Plus rien. Néant. Néanmoins à présent que la fumée s'était dissipée elle pouvait apercevoir une pointe rattachée à... une machine ? transpercer le corps de l'immondice. Elle haussa un sourcil, ne comprenant pas tout, puis demeura abasourdie en voyant surgir un homme de .... très petite taille. Il sortait de l'engin. Et au vu de ses grognements incompréhensibles il n'était pas heureux. Une autre voix bien connue ramena Ydris à la peine réalité. Mina ! elle était vivante aussi elle la voyait à présent et, parcourant la pièce du regard elle trouva également l'humaine. Un grand soulagement lui échappa d'autant plus que la vampire n'avait rien perdu de son caractère. La langue maternelle de cet homme n'était manifestement pas la leur. Il semblait se demander où il était tombé. Sa compagne prédatrice perdit vite patience face aux langues mixtes du petit, et à son comportement. Elle ordonne à l'une d'elle de continuer. Comme Pheare ne disait rien pour le moment, la prêtresse se décida.

-Ahhum ! commença t'elle pour s'éclaircir la voix et attirer l'attention de l'inconnu. On nous as emmenées ici pour exploser nos cervelles et se les faire aspirer par des bestioles à tentacules. Nous cherchions la sortie de leur territoire et cette... chose semblait en être le gardien.   Reprenant son souffle, Ydris toussa avant de poursuivre sans chercher à se relever encore. Votre arrivée nous a débarrassé de lui mais nous sommes bloquées à présent. Vous pourriez nous... hum... ramener à la surface avec votre machine ? c'est de là que nous venons. Ce n'était pas tout à fait vrai mais plus simple. Elle parlait lentement afin que celui qui apparemment décryptait leur langue, puisse suivre. Elle finit son monologue par quelque chose de stupide mais qu'elle jugeait nécessaire pour la compréhension future. Je suis Ydris, ici sont Mina et Pheare. Ah.... et nous préférerions éviter de traîner dans le coin.

Sur cette phrase, la drow passa s'appuya sur sa jambe droite pour se relever. Elle se sentait engourdie et la grotte tournait un peu mais cela se calma rapidement. Elle aurait bien des ecchymoses mais c'était le cadet de ses soucis. De même que le mal ressentit en particulier dans son dos. Ydris s'appuya au mur arrivée au niveau de Mina. Elle n'osa proposer de l'aide à cette dernière, pas envie de se faire assassiner de suite. Elle était inquiète. Quelles étaient les capacités physique de leurs ennemis ? pouvaient ils encore s'en prendre à elles ? Certes il y avait des endroits bouchés mais cela ne rassurait pas la drow qui décidément était impatiente de retrouver la terre ferme. D'autant plus que la vampire devait avoir de plus en plus faim... Il fallait se dépêcher. Instinctivement Ydris se tourna vers Pheare afin de connaître sa réaction, voir si celle ci avait quelque chose à ajouter et si elle allait aussi bien que le laissait présager son visage.

 ¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 53

MessageSujet: Re: Une course pour la vie   Lun 12 Aoû - 18:42


À l'arrivée... comment dire ? salutaire de l'engin, Pheare ne fut plus capable d'émettre le moindre son, heureusement encore que Ydris était là pour converser avec l'étranger. Cet homme était bien étrange d'ailleurs, déjà par sa taille mais aussi par sa façon de d'être. On aurait dit un hyperactif qui venait de prendre sa dose d'excitant pour le mois. Quant à son dialecte, la jeune femme n'en n'avait jamais entendu de semblable. Il avait mentionné "langue d'oublié", que voulait-il dire par là ? Étaient-elles en réalité les enfants d'une race éteinte, et ce petit homme le représentant d'une espèce prédominante ? Nooon, cela ne se pouvait ! Quoi qu'il en était, et ce même si c'était malgré lui, sa machine venait de leur ôter une sacrée épine du pied. Par épine, Pheare songeait au monstre gigantesque qu'elle s'évertuait à démembrer il y a tout juste quelques minutes. Elle aurait voulu remercier leur sauveur, mais elle craignait de faire plus de mal que de bien en lui parlant, enfin... pour Mina.

Le Vampire avait l'air à bout, il n'y avait cas observer son regard. Il était sombre, froid, machiavel ! Pheare ne le jurerait pas, mais elle était persuadée que bientôt Mina ne se rendrait plus compte de son état, ce qui laissera alors place au démon qu'elle s'efforçait jusqu'alors, à contrôler. La jeune femme ne savait rien de ces êtres, mise à part leur appétit pour le sang, mais pour ce qui était du self-contrôle, elle était incollable ! Le plus terrible, c'était que rien à portée n'était à même d’étancher sa faim. Ydris, il en était hors de question, le petit homme à qui elles devaient la vie, même chose. Quant à elle, son sang noir ne semblait point au gout de cette dernière. Tout ça pour dire que si jamais l'être chétif connaissait un endroit sécuritaire, le problème Mina subsisterait...


Ces trois femmes étaient la preuve même qu'il existait des parties inexplorées de l'Ombre-terre, et peut-être même qu'un de ces lieux mènerait en surface ! Enfin bon, il n'était point judicieux de trop s'avancer dans les hypothèses. Pour l'heure, il fallait, il devait, convaincre ces demoiselles de monter à son bord afin de les mener jusqu'à son roi. Il suffisait de toutes ces railleries à propos de ses projets, avec leur aide, il allait rabattre leur caquet une fois pour toute ! L'une d'elles, la plus foncée, expliqua à Gulio qu'elles avaient été amenées jusque là ! Ce qui fatalement voulait dire qu'elles venaient d'encore plus loin ! Puis elle demanda la chose la plus improbable qu'il n'ait jamais entendu, même de la part d'un fou ! La femme foncée voulait savoir si il était possible de la ramenée jusqu'à la surface avec Sanile. Bon sang de bois d'oeil de pierre ! Elle connaissait la surface ? Vrai de vrai ? Non ! Non c'était trop beau pour être vrai ! Il devait rêver, oui à tous les coups c'était ça !

- WO WO WO WO ! S'écria le nain avec des yeux ronds comme un dessous de tasse. Surface dame tu dis ?! Woktolop ! Pas connaître nous surface, toujours en bas se trouver nous ! Toujours sous terre, Rozmiar ! Puis plus calmement il s'osa à l'invitation. Tep dames devrez venir vous avec moi dans Sanile ! Proposa t-il en tapant par deux fois sur la surface métallique de sa machine afin de leur faire comprendre de quoi il parlait en évoquant le prénom de Sanile. Roi de nous pas me croire sur autres terrains de sous terre, dames lui convaincre que Gulio saltepo.. heu... vérité dire toujours ! N'étant pas sûr d'être compris, le nain choisit de faire le plus court possible. Gulio inviter dames Rozmiar, d'accord dames ?

Leur prénoms étaient bien trop compliqués à prononcer, de plus, ils les avaient déjà oublié. Vraiment, il fallait qu'elles viennent ! Gulio regrettait à présent d'avoir fait le cancre lorsqu'il fut question d'étudier la langue maternelle des Oubliés. Il aurait pu être tellement plus chaleureux...


La faim lui mordait les entrailles, elle avait tellement envie de bouffer Ydris, voir l'autre poilu là ! Mina savait qu'elle ne pouvait rester. Cinq minutes de plus, et l'un d'eux allaient mourir ! Par chance, à gauche de l'engin, une embouchure se dessinait. Celle-ci pouvait déboucher sur n'importe quoi, Mina était prête à s'y enfoncer tête baisser. Restait plus qu'à prévenir les deux autres, en limitant si possible les grondements qui s'extirpaient régulièrement de sa gorge.

- ASSEZ ! Hurla t-elle d'une voix quasi masculine. Vous allez avec lui ! Et vous ne vous retournez pas ! Plus elle parlait, plus forte se faisait sa respiration. La faim ne va plus tarder à me submerger, alors pendant que je pars en chasse ! Trouvez ressource dans son bled ! PARTEZ !

Sur cette ultime requête, Mina disparut dans l'embouchure, provoquant derrière elle, un effondrement des fragiles parois.

- Bon, et bien je crois que c'est clair... Murmura Pheare pantoise.

- Sanile vous monter ! Reprit Gulio en leur tendant une main amicale, même si l'évidence voulait que les deux femmes se fassent la courte échelle. Dame pointue partie, espérer que dame quoi savoir faire ! Ajouta t-il avec une pointe d'inquiétude.

L'heure n'était plus à la réflexion, car voilà que depuis le fond de l'artère Kraujas, des cris propres aux Illithids se faisaient entendre. Ils arrivaient en nombre cette fois ! Or si Pheare et Ydris voulaient partir, c'était le moment ou jamais ! À savoir que Gulio n'allait pas attendre bien sagement de se faire dévorer, ou autres joyeusetés de ce genre...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 14 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 22

MessageSujet: Re: Une course pour la vie   Lun 7 Oct - 8:58

Ydris, croisant le regard de Pheare la vit observer leur camarade vampire. Celle ci, ne ressemblait plus guère à ce qu'elle était précédemment, la faim la tenaillait et il était probable qu'elle ne tienne pas longtemps avant de dévorer quelqu'un, que ce soit la drow elle même ou encore ce nouveau venu, si son sang était compatible. Il fallait vraiment se dépêcher. Ce fut là que leur sauveur du moment se décida à parler. Il fallait suivre car cet individu parlait vraiment de manière bizarre. De plus il semblait vraiment nerveux. Elle ne chercha de fait pas à tout comprendre, juste l'essentiel De ce que la drow en ressortit, il ne voulait pas les emmener en surface... elle aurait même juré voir de la peur à cette évocation. Était il possible que la race de cet étranger ne connaissait rien d'autres que le dessous de la surface ? Ydris soupira. Pour une qui mourrait d'envie de remonter et observer la lune, c'était mal partit. Au travers des dires de l'inconnu, la prêtresse comprit qu'il avait un roi, et qu'il désirait les emmener chez lui à... Roz....Rozmiar manifestement. Il leur fallait pour cela venir dans sa machine. Il lui avait donné un nom mais Ydris ne l'avait pas retenu. Car tout cela était bien beau mais il persistait un problème de taille.

*Mina ne tiendra jamais... Il faut...*

La vampire justement interrompit ses pensées. le ton de sa voix changé, elle leur ordonna de partir avec le petit être. Et la laisser ? mais c'était... le plus raisonnable oui. Du moins pour que chacun reste en vie pour le moment. A la suite de quoi, sans que l'une de ses deux compagnes puisse répondre, Mina fila par un couloir qui se boucha derrière elle. En chasse avait elle dit... Était il possible qu'elle les retrouve ensuite, qu'elle trouve de quoi se nourrir pour ensuite les rejoindre ? Ydris voulait garder cette note d'espoir. Car au fil des heures passées ici, et malgré son sale caractère, Mina avait su montrer des qualités qui lui valaient à présent le respect de la drow. Sa dernière action n'avait fait que renforcer ce sentiment. Jamais la prêtresse n'aurait pensé voir un vampire d'un pareil œil. Un fin sourire apparut sur son visage. Si quelqu'un pouvait s'en sortir c'était bien cette fougueuse femme.

A présent il fallait partir. Des cris retentissaient ça et là, démontrant à la drow que malheureusement ils n'étaient pas loin. Il n'y avait jamais moyen qu'ils crèvent une bonne fois pour toute ceux là ? ils commençaient à taper sérieusement sur le système de la jeune femme. Bref l'étrange homme les invita à venir et manifesta par là même une inquiétude pour leur compagne de route. le pauvre n'avait rien du comprendre. Et comme Pheare l'avait si bien fait remarquer, c'était clair.

-Ne vous inquiétez pas pour elle. Je pense qu'elle... s'en sortira. Elle chercha un assentiment de la part de l'humaine, comme pour se rassurer, ne pas être la seule à penser cela. Puis elle rejoignit l'engin en quelques enjambées. Elle se sentait mieux et ne voulait pas traîner dans le coin. Je pense qu'on ferait mieux de bouger. Après vous Pheare...

Ydris finit ainsi sa phrase en s'appuyant contre l'engin, prête à faire la courte échelle. Elle ne doutait pas ensuite que la jeune femme l'aiderait à se rendre à bord. Et même si la perspective de continuer à travers ces dédales souterrains pour finir dans un endroit inconnu ne l'enchantait guère, c'était tout de même bien mieux que de se faire bouffer. Aussi ce fut tout en réfléchissant à ce qui pouvait bien les attendre là bas, quel genre de roi allaient elle rencontrer et surtout pourquoi cet inconnu avait il déclaré qu'elles parlaient la langue des oubliés, qu'elle attendait l'humaine et si celle ci le voulait bien, monterait en toute hâte dans cette....chose étrange qui se déplaçait à travers la terre.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 14 heures 03 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 53

MessageSujet: Re: Une course pour la vie   Lun 4 Nov - 12:53

Peu après le départ de Mina, Pheare et Ydris grimpèrent sur la machine de Gulio. Ne voyant aucune autre échappatoire que cet engin et son conducteur, les deux jeunes femmes finirent par se faire une raison, et entrèrent dans le monstre de fer guidées par le petit homme. Le Nain tenta tant bien que mal de se faire comprendre, mais dans un moment pareil, son regard et sa gestuelle suffirent amplement. D'ailleurs, après que "Cinel & Molti" se soient installées à la va comme je te pousse derrière son siège, Gulio retira d'une des nombreuses poches de sa ceinture, une flasque renfermant un fluide que l'on pourrait apparenter à du feu, mais sous une forme liquide. La menace que représentaient les monstres s'approchant devait être jugulée dans les plus brefs délais ! Sans quoi, leur fuite pourraient s'en retrouver compromise... Intimant alors à ses invitées de se boucher les oreilles, le Nain jeta la grenade jusque dans l'artère Kraujas. En heurtant le sol, la mixture libéra toute sa puissance au travers d'une terrifiante et assourdissante explosion ! Le sol trembla l'espace de quelques secondes, puis... plus rien.


Sans même chercher à contempler le résultat de son explosion, Gulio referma le sasse du cockpit, puis s'installa aux commandes. Manoeuvrant avec finesse et instinct, le Nain entama une marche arrière. Les multiples moteurs de Sanile se mirent à vrombir de plus belle, mais heureusement pour nos deux invitées, cela demeurait supportable. Bien qu'il leur faudrait tout de même parler fort si elles escomptaient êtres comprises. Cependant, le plus étrange du point de vue de "Cinel" résidait dans la visibilité, à savoir que seul un petit hublot d'une épaisseur plus que satisfaisante permettait à Gulio d'avoir une vue directe sur l'extérieure. Hélas, il fallait savoir que désosser Sanile du regard n'était pas pour plaire au Nain !

- Dame pas devoir défigurer ma Sanile, pas belle Cinel ! Grogna Gulio à l'attention de ladite Cinel.

Par Cinel et Molti, Gulio faisait référence à leur couleur de peau. Ce qui était l'équivalent de "Vanille chocolat" pour les surfacins. Cinel pour vanille, Molti pour chocolat. Quant à la marche arrière, même si ça secouait pas mal, rien d'anormal ne fut à recenser. La grenade précédemment lancée avait très probablement dut faire s'effondrer une partie de la cavité, car au vue de l'allure à laquelle ils progressaient, la face de ses monstres leur serait déjà apparue. Ca c'était pour la bonne nouvelle. En ce qui concernait la mauvaise, cela regardait davantage Gulio, puisqu'il allait devoir boucher, tout du moins pour le moment, le passage qu'il s'était donné tant de mal à forer. À savoir que Rozmiar n'apprécierait que très modérément être dans l'obligation d'entretenir un nouveau siège, en plus de celui de Prugarass !


Depuis le ventre de la machine, Pheare n'était pas tranquille. Avec tous les changements qu'elle venait de traverser en si peu de temps, il devenait normal d'être troublée... Car depuis sa rencontre avec les chevaliers d'Enkidiev, en passant par son transfert dans les profondeurs de la terre où elle fit la rencontre de Cryna ainsi que d'étranges Elfes appartenant à la même race qu'Ydris, pour au final se retrouver ici... ça faisait beaucoup pour une seule personne. Pheare ignorait le pourquoi du comment de sa situation, et quand bien même sa nature d'ex psychopathe lui permettait une adaptation surpassant la limite Humaine, son esprit ne pouvait se défaire de toute logique, sans quoi... elle recouvrerait ses racines de tueuse sanguinaire ! Ainsi, silencieuse mais inquiète, la jeune femme se préparait à sa prochaine escale...

[OUT : Un jour gravé dans la pierre...Arrow]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 14 heures 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une course pour la vie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une course pour la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrune :: ~ LE MONDE D'EN DESSOUS ~ :: Ganx'ulitha :: L’artère Kraujas-
Sauter vers: