AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Vous ne pouvez pas vous inscrire sur ce forum !

À savoir que seuls les membres ayant signés le pacte Des Sept Destinées,
auront le libre accès sur Astrune.




Les Sept Destinées ~ICI~



Partagez | 
 

 Études spirituelles (Yomika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages 53

MessageSujet: Études spirituelles (Yomika)   Mer 29 Jan - 3:27

[...Arrow suite de ~ICI~]

Toujours en rang mais cette fois en silence, pas même une moquerie chuchotée, les enfants se dirigèrent jusqu'à la classe de Yomika. À l'instar de soeur Poultchéry, cette femme inspirait la crainte, mais à l'inverse de cette dernière, elle terrorisait par l'inconnu. Sa prestance un tantinet gothique n'était pas non plus pour rassurer. Études spirituelles était le titre de son cours, mais en réalité au sein de la tour d'Atminam, il s'agissait d'un entretien à la peur ! C'était pourquoi il n'avait lieu qu'une seule fois par semaine, ainsi ce n'était ni trop ni pas assez pour avoir l'effet recherché. Yomika quant à elle, devait se plier à cette politique, sinon quoi, elle savait ce qui l'attendait ! Quoi qu'il en était, la sensibilisation allait enfin pouvoir débuter, car voilà que les élèves s'engouffraient le visage décomposé, dans l'antre de la spiritualiste.


Contrairement aux autres classes, il n'y avait aucun bureau ! Seule une grande table trônait au centre de la pièce. Sa forme ronde permettait à tous les élèves d'avoir vue sur son milieu qui n'était autre que l'autel de Yomika. Un passage sculpté dans le bois de la table permettait à la maîtresse d'aller et venir à sa guise jusqu'à son support. Toujours en mouvement, elle n'avait guère besoin de chaise. Ce cours existait pour tous les étages, et comme il fallait s'en douter ; plus on allait en hauteur, plus forte se ferait la démonstration. Pour l'heure, invitant son public à prendre place dans cette sinistre salle à l'éclairage tamisé, Yomika remarqua la présence d'un nouveau venu. Il s'agissait d'un jeune garçon au regard perdu et submergé par l'effroi. Pourquoi cette peur s'interrogea t-elle, le spectacle n'avait même pas commencé ! Enfin bon, elle savait par avance qu'elle n'allait point arranger cela lorsqu'elle lui expliquera en quoi consistait cette étude.

- Bonjour ! Dit-elle sèchement de sa voix pourtant si douce. Dépêchez-vous de prendre place ! Ajouta t-elle tout en refermant la porte de sa classe. Je remarque que nous avons un nouveau parmi nous ! Je devine alors les mille et une questions que tu dois te poser en cet instant ! Dissertait Yomika tout en se rapprochant au plus près de ce dernier. Tu sais pourquoi tu es dans cette tour ?! Sans attendre de réponse, la maîtresse enchaina tout en laissant glisser sa main dans le dos de l'enfant. Tu es ici parce que la magie coule dans tes veines ! Une magie dont tu n'as sans doute pas encore conscience, ou bien qui n'est qu'un jouet ! Un plus sur le commun des Mortels n'est-ce pas ?! Toutefois, cela ne te rend en rien supérieur aux autres ! Bien au contraire ! S'écria t-elle accolant brutalement son visage contre celui du garçon. Il te faudra en tout temps maitriser cette énergie ! Reprit-elle en s'éloignant. Et pour ce faire, il va te falloir la craindre ! Vois-tu, la peur est ce qui se fait de mieux en matière de contrôle pour vous les enfants. Ainsi je vais démontrer à tes camarades et toi, les dangers de cette magie dont vous êtes investis !

De son côté, Ange ne trouva rien de plus à faire pour son ami que de lui tenir la main. Complètement figé, il ne trouva guère la force pour lui susurrer les mots qu'il aurait aimé entendre lors de sa première fois avec Yomika. À la suite de quoi, après son explication, la maîtresse s'en alla rejoindre son autel.

- Comme j'ai pu le faire avec chacun d'entre vous lorsque vous me vîmes pour la première fois, je vais offrir à ce jeune garçon une entrée en matière afin qu'il sache exactement de quoi je parle ! Un silence prit alors place quelques secondes, le temps que son regard se rive sur ledit individu. La magie obéit à une loi qui n'est pas de ce monde, il te faut donc savoir à qui tu t'adresses lorsque tu t'en sers ! Tapant des poings contre la surface de son autel, Yomika ajouta ; Cet outre-monde doit être respecté, sinon quoi tu deviendras l'esclave de ton propre sang !

Suite à cette manifestation de colère de la part de la maîtresse, une ombre prit forme dans un coin de la pièce, depuis le dos du nouveau. S'élevant doucement jusqu'au plafond, elle finira par noircir les quatre murs de la classe pour finalement s'effacer. Croyant alors à une fin, les élèves reprirent leur souffle, lequel s'en retrouvera à nouveau bloqué lorsqu'une brise surnaturelle se fera sentir dans les cheveux de chacun.

- Cette manifestation dont vous venez d'être les témoins pourrait bien devenir votre nouveau camarade si vous ne faites pas attention à l'utilisation de vos énergies ! Croyez-moi lorsque je vous dis que cette chose n'a rien d'amical ! La question pouvait à présent se poser ; Est-ce tu as compris de quoi je parle mon garçon ?! Finit-elle par demander au nouveau.

~ Il est 14 heures 42 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 25

MessageSujet: Re: Études spirituelles (Yomika)   Lun 7 Avr - 8:53

Lorsque Ange attrapa ma manche je ne compris pas pourquoi, car il ne dit pas un mot. Pourtant je souris. Oui ce n'était pas grave qu'il ne dise rien, nous étions ensemble c'était là tout ce qui comptait. Je voulais voir son visage s'animer, car même si les autres étaient étranges aucun n'était aussi impassible et timide que mon ami. Si seulement je pouvais moi le rendre heureux un tout petit peu ! c'était surement pour ça que dame Agnès avait dit que tous les deux on pourrait s'entre aider. La main de Ange quitta ma manche pour prendre ma main. Ah c'était le moment de suivre les autres alors ? Il semblait pressé d'un coup... quel pouvait être le prochain cours ? Avant d'arriver hors de la salle, suivant mon ami, je fis un signe au jeune professeur qui avait réchauffé mon coeur. Pas le temps de lui dire merci mais peut être qu'il comprendrait ? En tout cas l'ambiance dehors n'était pas celle de mon école. Pas un mot, même chuchotés. J'en avais presque la chaire de poule. Il se passait quoi au juste ? on allait où ? La salle avait l'air étrange...

*Mais... qu'est ce que... on s'assoit où et... j'ai froid...*

La peur naissait. Il suffisait d'un rien pour m'effrayer alors cette classe sans rien qu'une grande table ronde pour se mettre autour avec en son milieu une espèce de...enfin de chose, n'était pas pour me rassurer. Et mon regard continua de grandir en effroi lorsque je croisais celui de notre professeur. Rien à voir avec maître Veldrin ! Et la lumière n'aidait en rien à la gaieté du lieu. Je voulais sortir là maintenant ! La seule chose qui m'en empêcha fut la main de mon ami. Il avait bien fait de la tenir... Je le regardais pour le remercier mais comment le faire sans parler ? Vite je serrais un peu plus fort sa main et nous nous dirigeames vers des places car le professeur començait à parler. Quoi ?! elle m'avait déjà remarqué ?

*Non vous n'approchez pas sinon je ..je....* pensais je alors que la femme se tenait juste devant moi. Ses premières paroles, et ce même si elle avait prononcé la question qui m'intéressait tant, je ne les entendit que peu. et de toute façon à quoi bon me poser des questions puisqu'elle continuait ? Je manquais de fermer les yeux quand sa main passa dans mon dos...

-Ne me... Ahh !

le visage du professeur se retrouva brutalement collé au mien. Je bloquais ma respiration et déjà elle reculait. Respirant alors rapidement, reprenant mon souffle je voulais lui crier qu'il n'y avait rien de magique en moi car c'était bien la seule chose que j'avais comprise. Seulement elle ne me laissait pas parler. Qu'est ce que je me fichais de la magie ! j'étais un enfant, et je n'étais arrivé ici que parce que ma grand mère ne me voulait plus. Si seulement maman était là pour leur expliquer... Les larmes aux yeux je me rendis compte que la femme ne parlait plus. Elle était là bas au centre, et Ange me serrait la main. Esseyant de calmer la peur qui s'était emparée de moi je resistais à l'envie d'enlever mon tee shirt ainsi qu'à me nettoyer le visage. Sans en comprendre la raison, le fait qu'elle ai touché ces parties de moi les rendait sales et pleine de...mal. Mais pas le temps de toute façon la dame me regardait après avoir dit une phrase que mon cerveau n'avait pas enregistré. Quelle colère ! je sursautais quand elle tapa du poing sur la table. Puis tout le monde regarda derrière moi et je vis une ombre grandir et noircir...

* C'est quoi ça... Au secours capitaine aidez moi !*

Incapable de bouger, le regard suivant cette... enfin quoi que c'était, cela s'étendait. Puis finit par disparaitre. Je voulus alors remercier mon ami imaginaire de m'avoir aider à surmonter cela lorsque un vent passa dans mes cheveux. D'instinct je me baissais, perdu, puis me relevait. Et la femme parla encore. mais qu'est ce qu'elle racontait ? Comment ça je pourrais devenir comme ça ? Figé, le regard dans le vague, voulant échapper à une possible suite mais tout ce qui vint fut une question. Et le silence. Hein ?! Compris ? mais compris quoi ? que j'étais mort de peur ? ça oui. J'appelais maman en boucle dans ma tête depuis tout à l'heure. Je voulais partir en courant mais mes pieds ne voulaient pas bouger... Et puis je ne laisserai pas Ange ici ! cette pensée ramena le contact entre mon nouvel ami et moi. Oui  il était resté avec moi tout le long. Mais comme je devais répondre au professeur, j'ouvris la bouche, sans qu'aucun son ne veuille en sortir de prime abord, car la peur était trop forte. Je me sentais si sale ! Alors je prononçais les seuls mots qui me venaient à l'esprit, ceux que, tout du long, je voulais dire et probablement les seuls que je pourrais dire sans bafouiller, les seuls que je comprenais et qui étaient pour moi une vérité inébranlable.

- Je n'ai pas de MAGIE !

Voila, j'étais soulagé. ça faisait du bien de pouvoir enfin le dire, l'affirmer, quelque chose que je maîtrisais car autant le capitaine était dans ma tête autant cette ombre ni avait jamais été ! Maintenant je voulais sortir de là, me changer, me laver, penser à maman, à mon village, ou parler avec Ange de tout sauf de ça. Je n'avais pas retenu grand chose du discours de la dame mais j'aurais écouté si elle avait arrêté de me faire peur ! c'était sa faute. Est ce que c'était terminé ? je craignais que non, et il m'était dur de repousser mes envies actuelles loin. Mais je ne pouvais pas montrer aux autres tout ça... ils étaient si méchants que je sentais devoir être fort comme le capitaine afin qu'ils ne puissent se moquer trop de moi ou de Ange. Oui je devais protéger Ange. Et je savais que pour ça je ne devais rien dire, attendre d'être seul pour exprimer ce que je voulais vraiment. Alors bien que tremblant de la tête au pieds, et le regard toujours perdu et plein d'effroi je m'apprêtai à affronter la suite de ce....cours, tout en espérant qu'elle ne ferait plus rien du genre sinon au fond de moi je le savais, une petite voix me disait que j'allais tout laisser sortir. Je serrais un instant fort la main de Ange. Il ne devait pas être très bien non plus,  j'avais vu la tête des autres.

*Je ne te laisserai pas tout seul. Si tu peux affronter cela alors moi aussi, car à deux on est plus fort.*

~ Il est 14 heures 43 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages 53

MessageSujet: Re: Études spirituelles (Yomika)   Lun 28 Avr - 13:29


La peur recherchée fut rapidement atteinte, notamment chez le louveteau qui frôlait la panique. À l'étage du Caprice, Yomika avait beaucoup de peine à faire son cours, et même si elle savait admirablement le cacher ; son coeur chavirait chaque fois qu'elle faisait pleurer un enfant avec ses démonstrations. Ce n'était pas humain ce qu'on lui demandait de faire, hélas, à l'instar de son auditoire, elle demeurait prise au piège. À bien des reprises elle tenta de rompre ses liens, en vain... Alors, même quand le nouvel arrivant s'écria ne pas avoir de magie, la jeune femme lui offrit pour seule compassion, l'impassibilité que témoignait son visage. Le louveteau croyait dur comme fer être dénué de toute affinité mystique, mais si il était là, la question ne se posait guère ! De toute manière, cela ne relevait pas des compétences de Yomika pour ce qui était de l'en convaincre. La seule chose qu'il avait à retenir de son enseignement, résidait dans le fait qu'il était dangereux d'user de cette puissance sans une once de prudence.

- C'est très bien ! Répondit la maitresse en souriant. Il est effectivement préférable de renier la magie plutôt que de l'embrasser. Vous devriez suivre l'exemple de votre camarade ! Passons maintenant à la lecture. Alors qu'elle distribuait un livre à chacun, excepté à Ange, Yomika poursuivait son explication. Il s'agit de l'histoire d'un petit garçon, un peu comme vous, qui va découvrir la magie. Nous en liront un chapitre à chacun de mes cours après les travaux pratiques. Oriée, à toi l'honneur !

À tour de rôle, les enfants lurent un passage de cet étrange bouquin répondant au titre de ; "Je pense donc je suis". Plus étrange encore, Yomika n'avait pas oublié Ange qui lui ne pouvait pas lire, ainsi lui demandait-elle en devoir de lui faire un résumé lorsqu'une histoire était contée. De cette façon, elle s'assurait que le môme suivait comme il se devait.


Pauvre Hydran, songeait le petit aveugle... La première fois dans la classe de Maitresse Yomika était toujours une épreuve. Un baptême des ombres en somme... Il aurait voulu, mais il ne pouvait pas ouvertement le rassurer ! La maitresse voyait tout et n'acceptait pas les messes basses. Son réconfort se résumait donc dans le fait de lui tenir la main et de ne point la lâcher. En désespoir de cause, il se promit de tout lui dire dés qu'il le pourra. Mais pour l'heure, il fallait endurer sous silence...

- Ange, peux-tu nous citer les grandes lignes de ce chapitre ? Demanda Yomika après que le louveteau ait terminé son passage.

- Heu.. hmm oui Maitresse. Balbutia le jeunot comme à son habitude. C'est le matin, Dyran se réveille couvert de sueur à cause d'un méchant cauchemar. Il ne s'en souvient plus et ne veut pas le savoir. Ses parents l'attendent pour le petit déjeuner, mais il n'a pas faim alors son père le gronde. Pour le punir il l'envoie courir dans la neige sans soulier. Il est content que c'est la rentrée des classes, il va retrouver ses copains et ses leçons. Mais quand il arrive à l'école, il se rend compte que Gustave son meilleur ami n'est pas là. Alors il le cherche...

- C'est bien, mais j'attends un résumé plus complet et mieux formulé pour le prochain cours.

Yomika appréciait beaucoup Ange, ainsi ne comprenait-elle pas ses incessants redoublements. La raison était pourtant enfantine, puisque dans sa classe, tous avaient bien trop peur pour penser ne serait-ce qu'à se moquer de lui ! Pour le jeune garçon, il était rare de pouvoir s'exprimer sans entendre de petits rires ou encore sentir des boulettes de papier mâché se coller dans sa chevelure. Dommage qu'il fallait une ambiance si pesante pour jouir d'un instant de quiétude parmi les autres lorsque l'on se prénommait Ange.

Le cours prenant fin, Yomika invita ses élèves à sortir de sa classe en rang et en silence. La récréation les attendait, une occasion pour eux de relâcher la pression ainsi que d'apprendre à davantage se connaître si besoin il y avait. Le louveteau risquait fort de se faire disséquer ! Les mioches n'avaient pas leur pareil pour ce qui était de se bouffer entre eux.

[OUT : À L'aile sacrée... ~ICI~ Arrow]

~ Il est 15 heures 30 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Études spirituelles (Yomika)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Études spirituelles (Yomika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrune :: ~ LES TERRES DE BRUME ~ :: Atminam :: La tour d'Atminam :: Premier niveau : Le caprice :: Salles de classe-
Sauter vers: