AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Vous ne pouvez pas vous inscrire sur ce forum !

À savoir que seuls les membres ayant signés le pacte Des Sept Destinées,
auront le libre accès sur Astrune.




Les Sept Destinées ~ICI~



Partagez | 
 

 Ganx'ulitha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfwyn
~Fondateur~
avatar

Messages 9

MessageSujet: Ganx'ulitha   Sam 13 Aoû - 19:11

Ganx'ulitha


Profondément enfouie sous la surface d'Astrune, Ganx'ulitha fait honneur à la réputation des tréfonds obscurs. Et pour cause, nul surfacien n'en est jamais ressorti. À savoir que les créatures qui y vivent, les Illithid's, considèrent ces derniers comme de la nourriture, et encore cela reste une bonne nouvelle à côté de ceux qui sont voués à l'esclavage pour le restant de leurs jours. Également nommés "flagelleurs mentaux", ces êtres se repaissent exclusivement du cerveau de leurs victimes ! Bien peu sont au fait des pratiques sadiques qu'exercent les Illithid's sur les infortunés qu'ils capturent. De plus, les seules archives qui en font mention, se trouvent à Ched-Nasad, autrement dit ; dans un autre coin des tréfonds, là où la torture fait office de religion.


La matrone Tawiva

À une époque très ancienne, soit près de quinze siècles, existait une matrone aux idéaux qui ne suivait guère la volonté de ses consoeurs. Une différence qui lui valut bien vite une haine sans pareille de la part de ses semblables. Car au lieu de pousser toujours plus loin les limites de la souffrance, ou encore celles dû aux plaisirs sexuels, Tawiva concentrait tous ses efforts à la découverte des tréfonds obscurs, ou plus communément appelé par chez eux ; l'Ombre terre. Elle estimait qu'il y avait beaucoup plus à apprendre lors de ses raids, plutôt que de reproduire sans cesse les mêmes sévices, eux qui à force d'être répétés encore et encore, finiront par devenir une hérédité.

Hélas, les quelques sujets qui lui avaient juré fidélité, se firent assassiner au fil des ans, ne laissant par ces actes sanglants, que peu de chances à Tawiva la possibilité de poursuivre. Pourtant, malgré le manque évident d'effectifs, la matrone ne plia pas sous la pression, et décida même de placer la barre encore plus haute ! Habituellement, elle ne quittait Ched-Nasad que pour deux ou trois jours, voir une semaine tout au plus. Mais cette fois-ci, Tawiva prévit davantage de vivres, bien plus qu'à la normale. La matrone en avait assez de l'enfer qu'elle vivait, ce fut pourquoi elle décida de partir pour un mois environ, un suicide selon les estimations...

Quoi que pourrait lui coûter son ambition, Tawiva était prête à tout afin d'atteindre son objectif. Par ailleurs, lorsqu'elle franchit la grande porte, elle fut certaine de ne plus jamais revenir...


La découverte de Tawiva

Quelques jours plus tard, la matrone escortée de ses trois disciples, finit par atteindre une région encore inexplorée. Tawiva s'en rendit compte dés lors où elle perçut d'étranges gravures à même la roche... Et bien que ces dernières semblaient avoir été tracées avec du sang, la Drow se refusa catégoriquement à rebrousser chemin. Ce qui n'était guère pour plaire à sa suite...

Tawiva avait toujours dit que la surface n'était pas le monopole de la vie, la preuve en était ! À savoir que seuls des êtres dotés d'une certaine intelligence, étaient en mesure d'ériger de tels pictogrammes. D'ailleurs, ces étranges dessins à la fois complexes et inquiétants, trouvèrent rapidement un sens pour la matrone. En réalité, il s'agissait de glyphes, une écriture magique censée conter une hagiographie, ou encore faire passer un message à quiconque saurait les déchiffrer. Et bien qu'il lui fallut un certain temps pour en comprendre le sens, Tawiva parvint finalement à une conclusion, voici son histoire...

    "L'artère Kraujas vous indique le chemin, étrangers, suivez la jusqu'à son terme afin que l'on vous accueille avec tout le respect qu'il vous est dû. Venez en paix, et aucun mal ne vous sera fait, mais si par obstination vous vous entêtez à la violence, nous n'auront alors d'autres choix que de répondre par les armes. Nous sommes un peuple tolérant et pacifique, tâchez de vous en souvenir. À présent nous vous attendons."

Kraujas ? La matrone n'était pas certaine de ce que cela pouvait signifier, mais à chaque fois qu'elle se répétait ce nom, des flots de sang venaient à inonder ses pensées... Peut-être ce peuple n'était-il pas aussi gentil qu'il voulait bien le faire croire. Quoi qu'il en était, Tawiva voulait en avoir le coeur net. La Drow n'avait plus rien à perdre et elle le savait, quant à sa vie... ce n'était qu'une option dont elle pouvait se passer, car finalement, elle aura eu raison sur toute la ligne, l'Ombre-terre avait bien des choses à leur apprendre.


Une culture différente

La matrone Tawiva n'eut guère besoin de marcher jusqu'à ladite fin du boyau, avant qu'une soudaine migraine ne la cloue au sol ! Il n'était possible de la décrire tellement cela était horrible ! Mais qui pouvait faire une chose pareille ? La Drow ne put hélas en savoir plus...

Après s'être faite engloutir par les ténèbres, Tawiva finit par revenir à elle. Son corps ne lui épargnait aucune douleur, et pourtant, sa curiosité n'en demeurait pas moins dominante. Car à peine eut-elle été en mesure d'ouvrir les yeux, qu'elle s'empressa d'observer les alentours. La matrone était accrochée au mur sans chaîne aucune, à l'instar de ses sujets... Quant au reste de la "pièce", il n'y avait guère à dire. En revanche, les ossements qui tapissaient le sol, en disaient long sur l'avenir que leur réservait ces créatures. De plus, les quelques crânes encore entiers, dessinaient tous un trou finement découpé sur leur sommet, comme si quelque chose avait cisaillé l'os afin d'en extraire le précieux nectar. À cette vue, Tawiva comprit immédiatement à qui elle avait à faire, ou presque...

La matrone devrait en toute logique regretter ses recherches à présent... mais il n'en était rien, car tôt ou tard, ça aurait été ces monstres qui auraient fini par les trouver. De ce fait, même si son peuple en était venu à la mépriser, il se souviendra à tout jamais de son nom pour cette audacieuse démarche ! Enfin... fallait-il encore que l'un d'entre eux puisse repartir pour Ched-Nasad, de façon à pouvoir rapporter cette information. Sinon, tout ce qu'elle aura fait jusque là, sera vain !

Mais alors qu'elle venait de se réveiller, un être jusque là tapit dans l'ombre, vint à son encontre. Il était... hideux, difforme, répugnant ! Tous les adjectifs n'y suffiraient pas... Tawiva aurait bien sursauté de bon coeur si elle aurait pu, mais il fallait qu'elle reste concentrée. Car contre toute attente, la chose lui parla directement dans son esprit ; il voulait savoir ce qu'elle était, ainsi que d'autres informations qu'il ne pourrait quérir auprès de son précieux encéphale. À la bonne heure, ils étaient donc disposés au dialogue, mais à quelle fin ? Malgré le risque, la matrone Tawiva répondit à chacune de ses questions avec autant de précisions que possible. Une erreur qu'elle eut tôt fait de regretter, puisque dés l'instant où elle en eut terminé, le monstre se dirigea vers ses serviteurs, avant de dévorer le cerveau de deux d'entre eux...

La créature voulait juste s'assurer que l'étrangère avait dit vrai grâce aux quelques souvenirs qu'elle avait pu absorber. Apparemment satisfait de ce premier échange, le monstre ajouta qu'elle allait pouvoir converser avec Sorrix'ar, le Dieu cerveau !


Les Illithid's


Bien que pas très emballée par cette rencontre, Tawiva accepta, et ce, même si elle n'avait guère le choix. Ce fut alors escortée par quatre dévoreurs, que la matrone fut conduite jusqu'au Dieu cerveau... Par Lolth ! Le sol lui même semblait vivant, et pour cause, une sorte de nappe faite de chair s'étendait sur tout le périmètre. Cette chose visqueuse parvenait même à se hisser jusqu'au plafond, à partir duquel elle se mettait à pendouiller tel des stalactites. La matrone n'avait aucune idée de là où elle se trouvait, mais de toute évidence, il s'agissait là d'un lieu d'une importance capitale pour ces monstres. À savoir que sur cette nappe, plusieurs poches de même consistance se dressaient en monticule. Quand soudain, l'incroyable se produisit sous ses yeux... d'un de ces sacs de chair, une autre de ces créatures en sortit ! Son corps squelettique était tout juste formé pour elle lui permettre de se mouvoir, ainsi que de se nourrir. Quant à ses bras, elle ne pouvait guère en avoir l'usage de par le fait qu'ils étaient encore soudés à son buste...

Tawiva venait de traverser la couveuse, une maman géante sans âme ni visage qui donnait continuellement naissance à de nouvelles créatures. Mais d'où lui venait son énergie ? Comment une chose aussi infâme pouvait créer la vie ? Ce fut seulement en pénétrant dans l'antre de Sorrix'ar, que la matrone comprit... Devant elle, un sol tapissé de cerveaux de toutes tailles, cerclait un gigantesque bassin. Il émanait de ce dernier une odeur putride, comme si on y avait laissé fermenter de la chair morte dans de l'eau groupie ! L'écoeurement de la matrone était à son comble, mais lorsque l’intérieur de la vasque fut à vue, la Drow manqua de virer de l'oeil... Une énorme cervelle flottait au milieu d'un immonde fluide visqueux, trouble et bouillonnant... et... ils appelaient cette masse pouilleuse "Dieu" ? Quelle horreur !

Sorrix'ar, car tel était le prénom de cette immondice, ressentit immédiatement les émotions de Tawiva. En quelques secondes à peine, il sut déjà à qui il avait à faire, ainsi il s'adressa à là Drow de sa voix tonitruante par le biais de son esprit...

    "Femme ! Vous voulez rapporter votre découverte à votre peuple, et je suis prêt à vous laisser repartir afin que vous y parveniez. Mais pour ça j'ai une condition ! Vous allez apporter avec vous ce cerveau, et le donner à manger à votre reine. Peu m'importe la façon dont vous vous y prendrez, mais c'est là tout ce que j'attends de vous, créature ! Si cette part du marché n'est pas respectée le jour même de votre retour, vos organes exploseront, et nos deux nations deviendront ennemies à tout jamais ! Et ne croyez pas vous en sortir d'une guerre entre nous ! Allez maintenant !"

La suite, nous la connaissons tous ! La matrone Tawiva s'en retourna bien rapporter ce qu'elle avait découvert aux Vestales ainsi qu'à la reine mère, mais jamais elle ne céda aux exigences du Dieu cerveau, ainsi lui valut une fin des plus horribles, avant que des enlèvements ne commencent à se produire, ainsi naquit la sombre histoire des tréfonds obscurs... Les Illithid's venaient de faire leur entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrune.meilleurforum.com
 

Ganx'ulitha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrune :: ~ LE MONDE D'ASTRUNE ~ :: L'extension d'Astrune :: L'immense Astrune-
Sauter vers: