AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Vous ne pouvez pas vous inscrire sur ce forum !

À savoir que seuls les membres ayant signés le pacte Des Sept Destinées,
auront le libre accès sur Astrune.




Les Sept Destinées ~ICI~



Partagez | 
 

 Tilsimünia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfwyn
~Fondateur~
avatar

Messages 9

MessageSujet: Tilsimünia   Mer 14 Sep - 3:44

Tilsimünia


Quelque part, au fin fond des eaux tumultueuses, se dresse une île à la parure majestueuse. La lumière y est réfléchie d'une façon presque surnaturelle, mais le plus étonnant, c'est que nul ne l'a encore découverte, sauf... les Fées ! Ces pionnières aux ailes immaculées, ont même cédé à la tentation d'y élire domicile. Malheureusement, ces êtres jadis pacifiques et calmes, décidèrent de se mutiner contre le Destin lui même en allant à l'encontre de leur propre nature, afin de pouvoir un jour, punir les Sirènes à juste titre.


L'après guerre

Après que les eaux se soient retirées en même temps que leurs ennemies, nombre de Fées se détournèrent du droit chemin que leur avait imposé l'innocente Lourina, leur Divinité. Cette haine démentielle naquit surtout à cause de l'incompréhension... Pourquoi les Sirènes les avaient-elles attaquées de la sorte ? À quoi rimait tout ce carnage ?! À cette époque, Lyn, la porte parole de la Déesse Féerique, parvint à calmer cette rage qui ne cessait de s’accroître. La bonne parole avait eut son effet. Du moins, pour la majorité... À savoir qu'un esprit récalcitrant s'était isolé au sommet du grand arbre. Son mépris des Sirènes était aussi coriace qu'une vieille racine noueuse, impossible de lui faire entendre raison ! Pour lui, il était inconcevable de passer outre cette attaque, cette déclaration de guerre ! Et pour cause, ces actes impardonnables avait coûté la vie à sa femme Mirëila, et ses trois enfants, Hazri, Kimaïne, et Lissia.

Connaissant la sensibilité extrême des Fées, une telle perte ne pourrait jamais être accepté par un père de famille aussi dévoué que l'était Seldrin. Il chérissait sa dulcinée ainsi que sa progéniture, bien au-delà de son adoration pour Lourina. Et pourtant, les autres Fées le voyaient comme l'un des plus pieux de sa génération. À présent, il n'était plus que l'ombre de lui même, il avait tout perdu, alors plutôt que s’ôter la vie... il se raccrocha à la seule chose qui lui paraissait encore censée, la vengeance ! Les Sirènes devaient payées pour leurs méfaits, et ce n'était pas les discours que leur servait Lyn, qui allait résoudre cette discordance...


La sourde oreille

Les jours passèrent, jours pendant lesquels Seldrin se saigna les quatre veines, afin de rallier d'innombrable Fées à sa cause. Mais que pouvait-il faire seul, contre les paroles de Lourina ? La Déesse s'exprimait à travers Lyn, ne laissant pas la moindre chance au malheureux de se faire entendre. Comment pouvait-elle laisser les Sirènes s'en tirer à si bon compte ? Pour réponse, il n'eut droit qu'à ; Loominëi les a suffisamment puni comme ça, la violence n'engendre que la violence. Ah oui ? Et ils étaient supposé faire quoi alors ? Tendre l'autre joue ?! On lui aurait presque répondu oui en plus... Plus que jamais incompris, Seldrin se retira. La grande prêtresse savait pourtant qu'il n'avait pas entièrement tort, et ça sera en partie grâce à lui, que les Fées apprendront plus tard à se défendre, ainsi qu'à manipuler la magie offensive.

Tout était dit, mais rien ne se ferait... Seldrin comprit alors qu'il n'avait plus sa place parmi les siens. Ainsi, il prit sur lui de partir le plus loin possible, espérant par ce biais, laisser toute cette souffrance derrière lui. Devant ce désarroi si grand, la plus proche amie de l'incompris, Iriana, décida de s'en aller avec lui, sans même un au revoir. Seldrin chercha en vain à la repousser, mais cette dernière avait aussi beaucoup perdu lors de cet assaut sans pitié, une violence qui ne put que porter atteinte à son caractère si doux d'autrefois... Ce fut alors, après s'être forcé d'admettre Iriana à ses côtés, que Seldrin s'envola en direction du plus proche océan. Sans même savoir ce qu'il y trouverait...


La renaissance

Il fallut près de trois mois à nos deux fugitifs, avant que le bonheur ne se dévoile enfin à eux. Une île sublime se trouvait là, juste sous leurs yeux ! Jamais Seldrin n'avait vu nature si luxuriante, ici, personne n'y avait encore touché, excepté la faune qui se trouvait déjà sur les lieux. Mais une question taraudait l'esprit d'Iriana, elle qui venait de comprendre la lueur que reflétait le regard émerveillé de son compagnon. Pourquoi rester si proche de l'eau, au risque de se faire tuer dés leur première nuit par les Sirènes ? Seldrin n'eut qu'une réponse à lui fournir... Comment veux-tu combattre ces monstres, si tu n'apprends rien de leur environnement. Il faut que l'on s'y adapte, nous ne pourrons les avoir, que lorsque l'on pourra erré sous l'eau à notre guise !

Ces propos tenaient plus de la folie, que de l'ambition à ce stade... Mais malgré son scepticisme, Iriana le suivit. Et oui, le voyage et les moments difficiles, les avaient indéniablement rapprochés. Voilà une union qui donnera naissance à deux nouvelles Fées. À savoir que dés leur plus jeune âge, les fillettes furent éduquées avec l'eau saline pour seconde mère. L’adaptation fut encore plus facile que ne l'aurait cru Seldrin en arrivant ici pour la première fois. Aussi, fallait-il savoir que leur adoration des Divinités avait quelque peu changés, ce fut peut-être cela qui contribua grandement à cette métamorphose dont leur descendance bénéficiaient déjà...

Moody, le Dieu lunatique dont l'élément dépendait de son humeur, devint la Divinité la plus respectée du peuple Féerique habitant l'île de Tilsimünia. Moody était relativement neutre, sauf que son côté décidément trop instable, lui offrit une place éternelle au sein du royaume abyssal, alors que la Déesse noire venait tout juste d'en prendre le contrôle. Seldrin eut vent de son existence peu de temps après s'être installé dans son nouveau chez lui. La lunatique Divinité avait perçu en ce dernier, l'espoir d'avoir enfin une lignée à elle. Ainsi, par le biais d'une vision onirique, Moody promit à Seldrin monts et merveilles pour son peuple, à condition bien sûr, que celui-ci le vénère comme il se devait. La réponse fut bien entendu positive, il lui était impossible de refuser cette opportunité, de plus ça tombait bien, car la rage faisait naître en cette Divinité, l'élément de l'eau ! En conclusion, les Fées de Tilsimünia jouiraient d'un avantage certain sur cet océan qui n'avait cessé de leur faire défaut.


Les Fées du corail

Menant désormais une belle petite vie de famille, Seldrin et Iriana ne s’attendirent guère à voir surgir toute une armée de leur compatriote de Silmariën, au sein même de leur domaine. Lyn les avait envoyé les chercher, et visiblement, elle était parvenue à ses fins ! Mais ils ne pouvaient les suivre... pourtant, ils se refusait également à les attaquer. Ainsi donc, Iriana prit les devants en jouant de ses charmes aux pauvres petites Fées complètement épuisées... Et ça fonctionna ! Car plus jamais la grande prêtresse ne les reverra. Le Destin avait joué la bonne carte, car grâce à cette arrivée fortuite, d'autres enfants purent voir le jour, ainsi que d'autres, et encore d'autres... Et ce, jusqu'à ce que les derniers jours de Seldrin le pousse à s'exprimer pour la toute dernière fois...

    "Vous tous mes amis, écoutez-moi...

    Vous connaissez tous votre histoire, vous savez pourquoi nous existons, pourquoi Moody est désormais notre guide. Alors je veux qu'après ma mort, vous embrassiez votre indépendance ! Soyez fiers d'être ce que vous êtes, soyez fiers d'être les Fées du corail, le fléau des Sirènes !

    Je...
    "

Seldrin ne put jamais terminer son discours... Alors, ne sachant quoi faire, Iriana décida de fonder l'étoile à quatre branches. Au contraire de leurs confrères et consoeurs de Silmariën, il n'y aura aucune reine, ni aucun roi, mais un groupe de quatre individus qui s'occupera de veiller au bien être de ce nouveau peuple qui se faisait désormais appeler, les Fées du corail.

Bien des siècles ont passé depuis cette histoire, Seldrin, Iriana et leurs deux filles n'étaient plus de ce monde, mais leur emprunte restera à jamais gravé dans le coeur de toute leur descendance. Nous sommes à présent à l'aube d'un nouvel âge, celui de la vengeance, et pour cause ; l'étoile à quatre branches a décrété qu'il était temps de sortir de l'ombre, en commençant par aller rendre une petite visite à l'imprenable cité de Thelxépia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrune.meilleurforum.com
 

Tilsimünia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrune :: ~ LE MONDE D'ASTRUNE ~ :: L'extension d'Astrune :: L'immense Astrune-
Sauter vers: