AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Vous ne pouvez pas vous inscrire sur ce forum !

À savoir que seuls les membres ayant signés le pacte Des Sept Destinées,
auront le libre accès sur Astrune.




Les Sept Destinées ~ICI~



Partagez | 
 

 Rozmiar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfwyn
~Fondateur~
avatar

Messages 9

MessageSujet: Rozmiar   Sam 3 Déc - 3:21

Rozmiar



L'Ombre terre ne dissimule pas forcément que des cauchemars. Seulement, faut-il oser si enfoncer plus profondément afin de s'en assurer ? Ca serait peine perdue je le crains... car une immense parois faite de roche et d'oxyde de fer, sépare cette dernière en deux mondes bien distinct. D'un côté, on trouvera principalement des Drows, des Illithid's, et autres monstres résultant de divers caprices Divins. Alors que de l'autre, vous découvririez le secret d'une Divinité qui jusque là, a tout fait pour le protéger.

Bienvenue à Rozmiar, le monde caché des Nains. Cette majestueuse cité, à l'instar de Vel'kost, est à même d'offrir le logis à tout un peuple de par son immensité. Et même si cette dernière n'héberge en son sein, que des êtres ne passant pas le mètre quarante, la hauteur de ses plafonds n'en est pas moins vertigineuse. Creusée à même la pierre, Rozmiar assure aux Nains une sécurité optimale, une nécessité si l'on prend en compte l'existence de Prugarass, l'arche des Enfers. À savoir que depuis la première incursion de ces démons sans nom ni visage, les Nains sont passés maîtres dans l'art de la guerre, et ce, que ce soit en défense, ou bien en attaque. Toutefois, les richesses de Rozmiar ne se limitent pas qu'au savoir faire de ses concepteurs, et pour cause, non loin de cette dernière, se situent les plus grandes mines d'Astryum au monde. Un minerais qui, selon les Nains, serait investi d'un pouvoir inestimable.


Une race clandestine


Ce fut lors de l'éclosion des premiers bourgeons sur Astrune, que Malak, une Divinité très timide, décida de concevoir en secret, sa propre race. Il ne le fit pas par jalousie, ni par égocentrisme, mais par envie... Malheureusement, il n'avait pas pour nature d'être très soigneux, et il le savait. Que dirait Loominëi si elle voyait ces êtres trapus à côté de l'immense beauté que reflétaient Elfes et Fées ? Il était évident qu'il n'avait pas l'ombre d'une chance de pouvoir un jour leur donner la vie. Ce fut pourquoi il prit sur lui d'en parler à Désirée, la Déesse de la beauté. Malak lui fit bien sûr grâce de ses intentions de donner naissance à sa création sur Astrune, car en vérité, tout ce qu'il voulait, c'était qu'elle fasse de son mieux pour l'embellir. Mais lorsque Désirée put voir ce que celui-ci avait réalisé, elle ne put s'empêcher de rire au devant de cette immondice !

Profondément frustré, Malak reprit ce qu'il avait eu tant de mal à concevoir, avant de s'en retourner dans son domaine. Par ailleurs, son retrait précipité ne fit que conforter Désirée dans sa moquerie, ainsi elle ajouta sans scrupule : Arrête de te faire du mal, Malak ! La création ce n'est pas pour toi, l'horreur façonnée de tes mains en atteste ! Jamais il n'oubliera ces mots...

Puis les siècles passèrent... siècles durant lesquels, Malak se fit oublier. S'étant lui-même reclus de la société Divine, le Dieu eut tout le temps de pleinement se consacrer à sa création, elle qui lui avait valu tant de regards obliques de la part de Désirée. Ainsi, à défaut de ne pouvoir rivaliser avec Erinaë, Lourina, ou encore Dorock, Malak concentra tous ses efforts sur le fort intérieur de son joyaux. Après tout, pourquoi se préoccuper de l'avis d'une Déesse aussi superficielle que Désirée ? La beauté intérieure n'existait-elle donc pas ? Fallait-il forcément faire fi de tout ce qui n'était point visible ? Pas du point de vue d'une Divinité en tout cas ! Et encore moins de celui de Loominëi, sinon ; pourquoi aurait-elle refusé la création de Lolth, les Drows ? On ne pouvait pourtant pas dire d'eux qu'ils étaient laids, bien au contraire.

Hélas, Malak ne trouva jamais la force de présenter sa création à la grande Déesse du Destin. Et pour cause, chaque fois qu'il voulut s'y essayer, les dires de Désirée se mettaient inlassablement à résonner dans son esprit. C'est pourquoi il finit par ne même plus répondre présent aux réunions que pouvait organiser Loominëi, Malak se savait tellement inférieur à ses frères et soeurs Célestes qui eux avaient tous créé quelque chose, qu'il ne se sentait plus guère à sa place parmi eux... C'est ainsi que, replié dans son domaine, Malak attendait son heure.

Ca ne sera que bien des années plus tard, que l'occasion se présentera à lui, l'occasion de pouvoir enfin donner vie à sa création. Et pour cause, alors que tous s'agitaient sous les premiers assauts des Drows, Malak lui, jubila à cette idée nouvelle que lui offrit Lolth sans même le vouloir. La Déesse araignée avait conçu la race des Elfes noirs, sous terre ! De ce fait, elle trompa l'entièreté du monde Céleste. Après tout, il était vrai que l'Ombre-terre n'était guère l'endroit approprié à une surveillance étroite... La Déesse araignée le savait, Dorock le savait aussi. Cependant, Malak n'avait aucune intention de faire le mal depuis ces bas-fonds. Bien au contraire...

Ainsi, profitant involontairement du chaos ambiant, le Dieu solitaire donna naissance à sa création dans une région isolée des tréfonds obscurs, là où il leur serait impossible de côtoyer leurs cruels voisins, ou encore arpenter la surface. Malak appela son oeuvre ; Les Nains. Il avait bien vu que leur taille physique était largement inférieure aux autres races, Fées exceptées... Et son audace paya, car nul ne se rendit compte de son secret.


La bouche de sable

Un millénaire s'écoula depuis la première incursion Drow. Et tout allait pour le mieux à Rozmiar, car tel fut le nom que les Nains attribuèrent à leur magnifique cité. Mais alors que tous profitaient de leur utopie, un événement sans précédant allait survenir... À savoir qu'en surface, une armée de plus d'une centaine d'Elfes de Lalwende, avait été formé afin de déceler le mystère de la pierre étoilée au fin fond du désert de Sulmi. Leur nombre pouvait s'expliquer facilement ; car d'une, les Elfes ne connaissaient rien de cette étendue ardente. Et de deux, l'attaque des Drows sur leur empire si tranquille, faisait encore saigner beaucoup de coeurs... Alors à défaut de ne savoir quelle stratégie adopter, la reine ordonna une armée, et non un groupe.

Était-ce par cupidité, ou réelle soif de savoir ? Nul ne le savait. En revanche, tous pouvaient jurer que leur monarque souhaitait une réussite totale sur cette quête. Donc peu lui importait de savoir qu'une armée aussi vaste que celle-ci, s'en retrouverait plus que désordonnée au sein de Sulmi...

Leur chef, Swant, était un homme droit et très capable. Ce fut d'ailleurs grâce à lui que l'armée au complète put atteindre les abords des dunes d'or. Seulement, lorsque l'éclaireur hurla depuis le sommet de l'une d'elles que le monde se refaisait vert à l'horizon, un grondement depuis les profondeurs coupa court aux réjouissances ! Swant savait que ce n'était pas mère nature qui en était la cause... chose logique, étant donné que les séismes étaient inexistants durant le mois de Pyros. Mais alors que le capitaine s'attendait à voir un monstre surgir depuis le ventre de la terre, ce fut à un affaissement qu'ils eurent finalement à faire !

Le sol sablonneux se déroba sous leurs pieds, ne laissant qu'un immense trou noir semblable à une mâchoire béante prête à les engloutir... Swant s'écria à tous de s'accrocher où ils le pourraient. Malheureusement, l'armée toute entière était comme lui... en chute libre.


Le silence de l'oubli

Longtemps le néant demeura... Jusqu'au jour où lorsque les brumes formant ces ténèbres oniriques se dissipèrent, laissant ainsi place à de nouvelles images. Un visage au regard soucieux apparut alors... cette personne, ou plutôt cette femme, faisait de son mieux pour soigner ses multiples os meurtries. Car tel fut l'état de Swant après sa chute. Malheureusement, la gravité de ses blessures ne lui permettrait pas de survivre plus de quelques heures. Se sachant ainsi condamné, l'Elfe interrogea la jeune dame à son chevet. Celle-ci fit d'ailleurs preuve d'une incroyable ouverture d'esprit en lui répondant de son mieux. De là, Swant appris la mort des trois quarts de son armée... cette nouvelle manqua de l'achever ! Mais il ne pouvait se le permettre, il fallait qu'il nomme un nouveau chef dans les plus brefs délais. Sinon quoi, s'en était fini des quelques survivants...

Cependant, il lui fallait avant tout savoir qui était... les Nains. La « prêtresse » de petite taille disait s'appeler Gatia, et que tous se trouvaient dans une cité nommée ; Rozmiar. C'était très étrange, comment un peuple de plusieurs milliers d'individus, avait-il pu ainsi resté invisible aux yeux du monde ? De cette question, une réponse plus choquante encore, laissa le pauvre Swant bouche-bée... La surface leur était tout bonnement inaccessible... À savoir que pour la première fois où ils purent voir les rayons du soleil, ainsi que le ciel, fut en parti grâce au trou qui avait précipité les Elfes dans leur nouvelle Destinée.

Des archives très détaillées contant les dernière heures de Swant, ainsi que de tout ce qui s'en suivit, se trouvent au jour d'aujourd'hui dans la pièce interdite de l'Antique. L'histoire de Rozmiar depuis la fondation de La Seldarine est très jalousement gardée, comme si un secret des plus terrible s'y trouvait... Aëlina, la monarque des Oubliés, fut elle-même mise au pied du mur par le roi des Nains sur cette affaire.

Depuis lors, le présent ainsi que le futur des Oubliés, sont plus que jamais incertains. Et qui sait ce qui adviendra d'eux lorsque les premières lueurs de l'aube paraitront...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrune.meilleurforum.com
 

Rozmiar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrune :: ~ LE MONDE D'ASTRUNE ~ :: L'extension d'Astrune :: L'immense Astrune-
Sauter vers: